[Critique] Dalida : sa vie, son œuvre, et surtout ses ex…

5
Share Button

Quand on s’attaque à une icône de la chanson, mieux vaut avoir de solides arguments. Ce n’est pas le cas de Dalida

Une mise en scène sans strass ni paillette. S’étant fait un petit nom dans la comédie grâce à LOL, Lisa Azuelos n’a manifestement pas les épaules pour un tel projet. La réalisatrice semble tout donner dans le premier tiers pour sortir du carcan du biopic chronologique de base, puis, soudain, s’y engouffre les deux pieds devant. À aucun moment le long-métrage ne brille d’un éclat digne de la star, y compris lorsqu’elle est sur scène. Question intensité on repassera…

Schéma répétitif. Peu d’émotions donc, d’autant qu’on ressent toutes les longueurs du film. Il faut dire qu’au niveau scénario, Dalida se résume à tomber amoureuse, vivre une rupture douloureuse et recommencer. Triste et maigre portrait de cette immense chanteuse qui méritait mieux que d’être réduite à sa vie sentimentale. Reste la prestation de Sveva Alviti, bluffante dans la peau de l’interprète de Bambino.

Dalida sort le 11 janvier 2017

(Visited 1 131 times, 9 visits today)

Avis

2.5 paroles, paroles, paroles...
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

5 commentaires

  1. immordino le à

    Ce film est raté, tout ce qui faisait dalida, l’émotion, la chanteuse à textes, a été balayé. En regardant ce film, on découvre une chanteuse instable que son frère recadre en continu. Désolé, Dalida, ce n’est pas ça. Pourquoi ne dis t on pas ce qui pose problème ? Le problème ce n’est pas les acteurs, mais la réalisatrice qui présente dalida comme une croqueuse d’hommes.

    Comment Orlando a t il pu autoriser cela .

  2. superstar le à

    Vu en avant première et comme je suis fan. Evidemment le film n’a pas d’envergure. Ce que je reproche aux acteurs ? Rien. on a l’impression que dalida était une cavaleuse croqueuse d’homme
    tant pis, il faudra attendre 30 ans pour avoir un beau film sur dalida

  3. trayaud le à

    Magistralment interprété je suis resté sans voix et je suis sortie bouleversé l actrice est superbel très très beau film comme la Môme bouleversant je pense que dalida aurait aimé

  4. Les longueurs et flashbac d’un film décousu ne sont acceptés que part l’interprétation de l’actrice Alviti. La réalisatrice a castré ce film ou le sujet n’est que la fuite en avant dans la recherche de l’amour d’une chanteuse. Sa seule réussite et le casting, les acteurs font ce qu’ils peuvent pour sauver ce film qui ne restera pas dans les anales.

  5. Les longueurs et flashbac d’un film décousu ne sont acceptés que part l’interprétation de l’actrice Alviti. La réalisatrice a castré ce film ou le sujet n’est que la fuite en avant dans la recherche de l’amour d’une chanteuse. Sa seule réussite et le casting, les acteurs font ce qu’ils peuvent pour sauver ce film qui ne restera pas dans les anales.

Réagissez !