Halloween : on a classé la saga du pire au meilleur

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Halloween Kills fait revenir l’increvable Michael Myers, figure sévissant sur le cinéma d’horreur depuis 43 ans et 12 films. L’occasion se présente donc de faire le point avant de revoir le bout de son couteau.

Halloween Kills est le douzième film de la saga Halloween initiée par John Carpenter et Debra Hill en 1978. Si aucun des longs-métrages de la saga portée par le tueur au masque du Capitaine Kirk n’aura réussi à se hisser au niveau de l’inégalable slasher originel, il demeure parmi ses propositions autant de curiosités que de ratages monumentaux, sur lesquels on fait aujourd’hui le point, en les classant du pire au meilleur. Et le tout sans le moindre spoilers.

© Blumhouse, Universal Pictures

12. Halloween : Resurrection (2002)

Et on commence avec le pire du pire. En 2002, l’arc dédié à Laurie Strode, pourtant superbement conclu dans Halloween : 20 ans après, sorti quatre années auparavant, revient sur le tapis. Parce qu’il y a en fait deux films dans ce Halloween Résurrection ; le premier est un début contenant une pirouette scénaristique mettant peut-être fin au duel Laurie Strode / Michael Myers du précédent volet. Mis en scène par le réalisateur d’Halloween 2, et avec Jamie Lee Curtis, l’escroquerie prend cependant rapidement fin.

Le second est d’une débilité sans limite, une sorte d’insulte à la saga et au personnage. Une télé-réalité se déroulant dans la maison de Myers, peuplée de personnages et de situations ahurissantes de bêtise crasse, où l’on peut par exemple y admirer un duel de kung-fu entre Michael Myers et Busta Rhymes. Marquant l’un des pires scores au box-office de la saga et flirtant désormais avec le nanar complet, la saga se mettra en sommeil durant cinq années bien méritées.

Avant Halloween Kills, on a classé (et résumé) la saga du pire au meilleur
© Dimension Films Nightfall Productions
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.