Halloween : on a classé la saga du pire au meilleur

Pinterest LinkedIn Tumblr +

8. Halloween Kills (2021)

Fort du succès tonitruant du précédent opus, et alors que ce qui sera désormais une trilogie qui se conclura par Halloween Ends prévu dans un an tout pile, Halloween Kills fait revenir Michael Myers des flammes pour une sacrée boucherie. Le long-métrage de David Gordon Green, comme Halloween II en son temps, débute quelques minutes seulement après la fin du précédent opus. Si le schéma narratif reste similaire dans les grandes lignes, avec une Laurie Strode alitée et un Michael Myers semant les cadavres dans tout Haddonfield, le fond quand à lui se fait plus excitant.

Malheureusement, et s’il étonne par son extrême violence, Halloween Kills saigne malheureusement à blanc, et ne laissera hélas, derrière son amas de cadavre, qu’un pâle souvenir avant la tuerie de l’opus prochain. Loupant le coche de véritablement s’emparer de la saga et d’y relier le film original grâce à d’anciens protagonistes venus réclamer vengeance, le film de David Gordon Green se prend malheureusement les pieds dans le tapis d’inutiles seconds rôles et d’un final raté dégonflant ainsi tout ce que le scénario avait tenté de mettre en place. 

Critique Halloween Kills : charcutuerie
© Blumhouse, Universal Pictures
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.