[Critique] L’horrible déception des Dragons Verts

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Quelle déception quand on pense se lancer dans un bon vieux film de mafia américano-hongkongais comme on les apprécie tant pour ne finalement assister qu’à une vulgaire copie de ce qu’aurait pu être un vrai thriller.

Un sincère esprit de fraternité palpite au cœur du scénario mais hélas, notre pouls s’arrête net lorsque l’intrigue commence réellement. Ce long-métrage se résume à une suite de séquences vulgaires, violentes gratuitement. Il fallait bien un brouillon aux réels chefs d’œuvres.

Les acteurs ne sont que des pantins devant une caméra absente de tout effet hormis des ralentis simplement anti-esthétiques. La cerise sur le gâteau arrive avec le générique de fin nous annonçant Martin Scorsese en producteur exécutif ainsi que Andrew Loo et Wai Keung Lau derrière la caméra (Infernal Affairs 2&3).

Le point positif ? La Revanche des Dragons Verts aborde un sujet rarement débattu par ce cinéma-là : le trafic de personnes humaines sous la forme de l’immigration clandestine ainsi que la cécité des institutions américaines face au problème de gangs.

La Revanche des Dragons Verts est sorti le 3 mars 2015 Direct to DVD.

Article écrit par Cécile Ravidat.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.