[Critique] Purity Ring et l’épreuve du second album

En 2012, Purity Ring était sûrement l’un des groupes les plus hypés du moment. Leur premier album, l’excellent Shrines avait séduit et étonné la presse américaine. Dans une époque ou l’électro-pop se voulait joyeuse et engageante, leur musique fantomatique et décharnée avait conquit.

On se demandait donc si le duo californien pouvait réitérer l’exploit, une fois la surprise passée et leur style éventé. Et la réponse est… Non. Dès les premières mesures et Another Eternity on se demande ce qu’il se passe, pourquoi les synthés sont-ils aussi clairs ? Pourquoi les rythmiques sont elles aussi joyeuses? On angoisse et on perd confiance.

Le second morceau, Bodyache est excellent, mais ne rassure pas pour autant. Qu’est-ce que c’est que cette éléctropop? On croirait parfois entendre CHVRCHES ou un autre groupe interchangeable.

Et le reste de l’album se déroule sans surprise, au revoir, groupe inventif et original qui m’avait séduit il y a 3 ans, laisse donc place à un groupe sans surprise, parfois sympathique, mais dramatiquement vide. Des morceaux prévisibles, des sons pompiers flirtant parfois vers l’EDM, une production impersonnelle… Shit happens.

Another Eternity  de Purity Ring est sorti le 3 mars 2015

Article écrit par Elias Campos

Avis

5 Normal, juste normal.
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Un commentaire

Leave A Reply