Grey’s Anatomy : trois moments forts de l’épisode 13 de la saison 13

L’épisode 13 de la saison 13 de Grey’s Anatomy est assez décevant et manque un peu de piquant. Pas grand chose à se mettre sous la dent. On n’a aucune nouvelle de Meredith, aucune d’Alex et aucune d’Amelia, qui avaient, pourtant, eu pas mal de problèmes dans les précédents épisodes. Quelques bonnes idées cependant, mais on reste sur notre fin.

Attention spoilers

 

Kepner fait sa loi

April Kepner

© ABC

 Ça y est, c’est elle le boss ! Elle a piqué le poste de Meredith et règne donc sur la chirurgie générale. Kepner a les dents qui raillent le parquet. On sent bien qu’elle veut réussir et qu’elle en a les moyens, mais fallait-il vraiment passer par là pour obtenir de la reconnaissance ? Au placard l’éthique et la bonté. Elle oublie ses amis et ses convictions pour mieux grimper dans la hiérarchie. Assez choquant venant d’elle, qui était la première à défendre Richard à l’arrivée de Minnick.

D’ailleurs, on n’est visiblement pas les seuls à être surpris. Tous les docteurs du Grey Sloan Memorial lui tournent le dos et la punissent de sa traitrise. Quant à sa patiente du jour (anciennement celle de Meredith), elle ne se gène pas pour lui faire remarquer qu’elle n’est pas aussi bien que le Docteur Grey. Et l’appelle même « Docteur non Grey » ! Sale journée pour April en perspective, mais comme d’habitude, tout est bien qui finit bien. Elle sauve sa patiente et devient pote avec Catherine Avery. Elles vont même casser la croûte entre copines… Improbable !

Il semblerait que Kepner file du mauvais coton. Elle retourne sa veste, pactise avec l’ennemi et dine en tête à tête avec le diable… Des choix ambitieux et dangereux auxquels elle ne nous avait pas habitués.

1 2 3

About Author

Avatar

Leave A Reply