Critique Spectacle – La machine de Turing : l’histoire vraie d’un génie au destin incroyable

0

La machine de Turing raconte l’histoire incroyable et tragique de cet informaticien anglais qui a brisé le code secret de l’Enigma allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Une intrigue captivante pour une pièce à l’interprétation et à la mise en scène efficaces.

Passionnant ! L’histoire en elle-même a de quoi fasciner, puisqu’elle raconte finalement la naissance du premier ordinateur, et peut-être même ce qui a inspiré le logo de la célèbre marque à la pomme ! Et les deux comédiens sont parfaits dans leur(s) rôle(s). Le personnage de Turing notamment, est particulièrement hypnotique tant Benoît Soles interprète avec de manière très travaillée et juste ce génie incompris et en souffrance, héros britannique de la Seconde Guerre Mondiale.

Un presque coup de cœur. Tristan Petitgirard offre à cette pièce une mise en scène très moderne, dynamique, et rythmée par de belles créations vidéos et sonores. La musique s’accorde également à merveille à l’histoire, et parvient à nous décrocher un frisson dans la très belle et émouvante scène finale. Car c’est finalement le seul petit reproche que l’on pourrait faire à cette pièce de qualité : l’émotion manque. Et même si cela ne nous a pas empêché de l’apprécier comme elle le mérite, cela nous a en revanche privés d’un coup de cœur.

La machine de Turing, de Benoît Soles, avec Benoît Soles & Amaury De Crayencour, mis en scène par Tristan Petitgirard, se joue au Théâtre Michel, à Paris, du mardi au samedi à 21h, et le dimanche à 16h,  jusqu’en mars 2019.

Critique Spectacle - La machine de Turing l'histoire vraie d'un génie au destin incroyable

Advertisement
(Visited 1 times, 5 visits today)

Avis

8 A voir
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.