5 bonnes raisons d’aller voir Prisoners

1

Auréolé d’un succès outre-Atlantique, voici Prisoners, le nouveau Denis Villeneuve (Incendies), et c’est un drame policier absolument fabuleux. Pourquoi ?

  • Parce qu’en instillant une lenteur magnétisante à son récit, Villeneuve ose prendre le contrepied de l’hystérie abrutissante chère à Hollywood.
  • Parce qu’en fouillant dans le tréfonds de la bassesse humaine, le récit interroge l’humain autant qu’une certaine morale américaine.
  • Parce que l’intrigue policière, bien qu’un peu trop traînante, révèle son lot de surprises glaçantes d’effroi, jusque dans son final majuscule.
  • Parce que Hugh Jackman est bouleversant comme nulle part ailleurs, et que Jake Gyllenhaal a un talent étourdissant.
  • Parce Roger Deakins, qui sublime de son génie photographique chaque brindille végétale, chaque nuage pesant.

Rendez-vous sans faute le 09 octobre pour l’un des plus grosses claques de l’année.

Advertisement
(Visited 12 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Un commentaire

  1. Ping de retour Enemy : Villeneuve de l'autre côté du miroir-L'info tout court

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.