[Précédemment dans] The Last of Us : Récapitulatif du 1er volet

En 2013, The Last of Us a secoué le monde du jeu vidéo, ainsi que votre humble serviteur. Quelques jours avant la suite « Part II« , il est temps de se rafraîchir la mémoire sur les évènements du 1er opus !

The Last of Us commence le soir du 26 septembre 2013, le fameux « Outbreak Day ». Nous découvrons Sarah, 12 ans, fille de Joel Miller, vivant tous les deux à Austin au Texas.. Après avoir offert à son papounet une montre pour l’anniversaire de ce dernier, nous débutons le jeu en contrôlant Sarah, se réveillant en pleine nuit, seule dans la maison. Explosion en centre-ville, panique sur le périph’, news en ébullition, passants agressés… le début de l’infection mondiale par le Cordyceps a débuté ! Ce champignon prenant pour cible le cerveau, et mutant tout hôte en « zombie » adepte de chair fraîche, sonne le glas de la civilisation moderne.

Sarah a juste le temps de fuir avec Joel et son oncle Tommy, que l’anarchie et la panique ambiante obligent notre petite famille à fuir à pied. Échappant de peu à une horde de « coureurs » infectés, Joel et Sarah se font tirés dessus par un militaire, ayant reçu des ordres haut placés pour empêcher la propagation de cette pandémie mortelle. Une tentative vaine, qui malheureusement coutera la vie à Sarah, laissant échapper ses derniers mots dans les bras d’un Joel en détresse, qui ne sera définitivement plus le même.

The Last of Us 2033

20 ans plus tard, 60% de l’humanité a été décimée par le Cordyceps. Les villes furent détruites par des bombes pour tenter d’endiguer l’infection et la nature semble avoir repris ses droits. Nous retrouvons Joel dans la zone de quarantaine de Boston. Des zones sont en effet contrôlées par les militaires partout dans le pays : certaines n’existant plus, d’autres où les soldats tirent à vue, empêchent toute personne d’entrer/sortir, et abattant même dans la rue toute personne présentant des signes d’infection. Dans ce climat totalitaire où les rations de nourriture sont la monnaie d’échange, Joel est devenu un contrebandier de renom avec sa partenaire Tess. Après un vol de marchandise se retrouvant aux mains des Lucioles (une milice indépendante désireuse de ramener le gouvernement comme il y a 20 ans), Tess et Joel feront la connaissance de Marlène.

Chef des Lucioles, elle leur confie une marchandise à extraire de la zone de quarantaine, et à escorter jusqu’au centre-ville dévasté de Boston. Cette marchandise n’est autre qu’Ellie, orpheline âgée de 14 ans. Si Marlène décrit cette escorte comme une « promesse faite à sa défunte mère », le tout prendra une toute autre ampleur lorsque lors d’un contrôle militaire. Il sera révélé qu’Ellie a été mordue par un infecté il y a de ça 3 semaines ! Semblant être immunisée (elle respire même les spores toxiques du Cordyceps sans besoin de masque), Ellie représente donc la « lueur » des Lucioles, l’espoir d’un vaccin et la fin de cette ère apocalyptique.

Dans le DLC Left Behind, nous apprenons un peu plus du passé d’Ellie : placée dans un orphelinat militaire, sa seule amie était une autre camarade du nom de Riley, ayant rejoint les Lucioles. Alors que cette dernière doit partir de Boston, les deux amies profitent de leurs derniers instants dans un centre commercial abandonné. L’occasion de s’amuser, et même échanger un baiser, avant que des infectés ne les poursuivent, et les mordent toutes les deux. Un évènement marquant pour Ellie, ayant vu son amie mourir par le cordyceps tandis qu’elle découvrait son immunité. Une mort déchirante, qui la rendra déterminée à rejoindre les Lucioles !

[Précédemment dans] The Last of Us : Récapitulatif du 1er volet
© Naughty Dog © Playstation

Arrivés au Capitole après moultes rencontres contre des infectés, notamment les fameux Claqueurs (aveugles mais se repérant au son), le trio découvre que l’armée les a suivi, et a exterminé toutes les Lucioles présentes. Révélant à Joel qu’elle a été mordue, Tess le supplie d’emmener Ellie à Tommy (le frère de Joel, qui a fait parti des Lucioles) et décide de leur faire gagner du temps en se sacrifiant. Malgré ses réticences à jouer les babysitters vis-à-vis d’Ellie (la blessure de Sarah étant toujours ouverte, après tout il porte encore la fameuse montre), Joel décide d’honorer cette promesse. Le début d’un long et dangereux road-trip !

Passant dans un premier temps dans la petite ville de Lincoln, Joel rendra visite à Bill, un ami contrebandier vivant seul, ayant truffé le coin de pièges en tout genre pour repousser quiconque. Paranoïaque et reclus depuis la mort de son partenaire, il aidera Joel et Ellie à dégoter une voiture en état de marche, après de multiples rencontres musclées, notamment le Colosse, le stade terminal de l’infection. Et si cette route vers Pittsburgh s’avèrera pépère, The Last of Us nous introduira les pires ennemis du jeu à partir de ce segment : les humains !

La survie à tout prix

Pittsburgh est contrôlée par les chasseurs : des bandits ayant pris le contrôle de la ville après avoir exterminé toute présence fédérale et mis la main sur l’arsenal de l’armée (dont un tank). Tout intrus se retrouve traqué et liquidé. Joel apprendra par ailleurs à Ellie qu’autrefois il faisait partie d’un groupe de ce genre, et qu’aujourd’hui, seule compte la survie à tout prix ! Après une traversée dans la ville, et même la première vie ôtée par Ellie pour sauver Joel, le duo fera la rencontre de Henry et Sam. Deux frères (25 et 13 ans respectivement) fuyant la ville pour rejoindre leur groupe, près d’une antenne située en périphérie.

Le quatuor s’aventurera notamment dans des égouts autrefois habités par une communauté (désormais infectée), avant d’atteindre la dite antenne, au prix d’affrontements en tous genres. Survient une des séquences les plus marquantes du jeu, où après que Sam ait demandé à Ellie si elle avait peur de mourir, ce dernier se réveille le lendemain infecté. N’ayant divulgué à personne qu’il s’était fait mordre, Henry abat son frère, et se suicide après avoir accusé Joel que tout ceci était de sa faute. Une séquence glaçante et imprévisible, pour une des morts les plus marquantes du jeu vidéo. L’occasion d’une ellipse, où nous retrouvons notre duo en automne dans le Wyoming, dans le Comté de Jackson.

[Précédemment dans] The Last of Us : Récapitulatif du 1er volet
© Naughty Dog © Playstation

Vivant au sein d’un village gardé par une barrière électrique (alimentée par une centrale), Tommy accueillera Joel malgré leur rapport conflictuel. Après une attaque de bandits, et les présentations avec Maria (la femme de Tommy), Joel parviendra à le convaincre d’escorter Ellie aux Lucioles. Apprenant la nouvelle, cette dernière fuit à cheval, heureusement rattrapée par Joel près d’un ranch. Après un échange poignant, où Ellie dévoile que ce dernier est la seule personne qui lui reste, Joel accepte de l’emmener au dernier lieu connu des Lucioles : l’Université du Colorado.

Un endroit désert, où les échanges entre notre duo favori permettra d’apprendre que Joel aurait voulu être chanteur muni de sa guitare. Arrivés au bâtiment des sciences, ils constatent que les Lucioles ont rejoint leur QG à l’hôpital de Salt Lake City. Tout juste le temps d’écouter les derniers mots d’un message laissé par un scientifique, qu’ils sont attaqués par des malfrats enquête de nourriture. L’un d’eux arrive à faire tomber Joel d’une balustrade, l’empalant sur une armature métallique ! Se vidant de son sang, Ellie arrive à le protéger, leur permettant ensuite de fuir à cheval.

Un hiver glacial

C’est à la saison suivante, que le joueur contrôle Ellie, chassant à l’aide de son arc dans une forêt enneigée, non loin d’une scierie abandonnée. Ayant pris refuge au niveau d’une station en bord de lac, Joel n’est toujours pas rétabli de sa blessure, alité pendant qu’Ellie fait preuve de débrouillardise afin de trouver des ressources. Cette dernière rencontrera un certain David, chef d’une communauté de cannibales, la même qui a attaquée le duo à l’université. D’abord chaleureux et avenant, aidant même Ellie à survivre face à une horde d’infectés, il la capturera, pris de compassion pour elle.

Nous incarnons tout à tour Joel se frayant un chemin jusqu’à sa protégée (allant même jusqu’à torturer un ennemi), et aussi Ellie s’échappant de sa geôle. Un segment prenant se finissant par le meurtre sauvage de David à la machette par Ellie, suite à un combat furieux et haletant. Un évènement qui la changera, et rapprochera fortement le duo émotionnellement. Le joueur constate désormais une relation père-fille à son paroxysme, et un Joel abandonnant définitivement sa nature de survivaliste solitaire !

[Précédemment dans] The Last of Us : Récapitulatif du 1er volet
© Naughty Dog © Playstation

Après une ellipse, les 2 héros parviennent à Salt Lake City au printemps. Exceptés quelques infectés, ce sera l’occasion de souffler et assister à une des plus belles scènes de The Last of Us : un moment de suspension et de grâce à la vue de majestueuses girafes se baladant librement. Traversant un tunnel inondé pour parvenir à l’Hôpital Sainte-Marie, Ellie se noie. Tentant de lui faire un massage cardiaque, Joel sera assommé par des Lucioles, et conduit à leur QG. Lors de son réveil, Marlène lui apprend que le Cordyceps a muté dans le cerveau d’Ellie.

Prête pour la table d’opération, la seule option pour étudier la souche du champignon et développer un vaccin sera de l’extraire entièrement de son encéphale, ce qui la tuera. Révolté à l’idée de perdre de nouveau « sa fille », et prétextant que l’assurance d’un vaccin n’est pas fondée, Joel tuera toute personne tentant de le stopper. Après avoir liquidé le chirurgien qui opposait une résistance et fui avec Ellie endormie dans ses bras, il abattra Marlène d’une balle dans la tête, prétextant qu’elle les poursuivrait. Un climax tendu et riche en émotions.

© Naughty Dog © Playstation

C’est lors de l’épilogue que survient une des scènes les plus importantes de The Last of Us. De retour à Jackson en vue d’une vie paisible, Ellie demande à Joel pourquoi ils sont revenus. Ce dernier lui confesse que les recherches n’ont rien donné, d’autant que les Lucioles ont d’autres enfants immunisés contre l’infection. Se remémorant son amie Riley, et avouant qu’elle ferait n’importe quoi pour qu’aucune autre personne proche meurt, Joel lui jure qu’il lui dit la vérité. Ce sur quoi, une Ellie convaincue répond « Ok ». Fin !

Notion de bien et de mal

Une fin ambiguë géniale donc, pour un jeu qui laissera son empreinte longtemps après l’avoir fini. Si The Last of Us, comme son nom l’indique, explore ce qui reste de l’humanité, cette dernière trouve son sens dans la recherche de ce qui est juste, à l’heure où l’Homme se révèle être justement inhumain et la pire menace de ce monde post-apocalyptique. Si l’acte d’amour de Joel pour sauver Ellie pourrait passer pour « égoïste », le joueur ne questionne pas vraiment ce choix. S’identifiant forcément aux personnages, il s’agissait « du bon choix » à un niveau émotionnel pur. Toujours est-il qu’après tout ce périple, Joel tuera des individus jugés comme « bons », désireux de mettre un terme à l’épidémie, et ayant tous perdu beaucoup de proches également.

[Précédemment dans] The Last of Us : Récapitulatif du 1er volet
© Naughty Dog © Playstation

Une notion de bien et de mal qui se trouve paradoxalement brouillée, dont les répercussions trouveront sans aucun doute leurs réponses dans The Last of Us Part II, se déroulant 4 ans après, en 2038. Ellie découvrira-telle la vérité ? Les Lucioles chercheront-elles à se venger ? Joel en payera-t-il le prix ? Naughty Dog va-t-il réussir ce pari ? La suite au prochain épisode !

[Précédemment dans] The Last of Us : Récapitulatif du 1er volet
© Naughty Dog © Playstation

The Last of Us est sorti en 2013 sur Playstation 3 et en 2014 sur Playstation 4 The Last of Us Part II, disponible à partir du 19 juin sur Playstation 4

About Author

Charley

Cinéphage, sériephile, nerd, gamer, médic...un touche-à-tout qui reste un grand rêveur !

Leave A Reply