[Critique] Lone Ranger, naissance d’un héros : Jack Sparrow l’Indien

Un Marshal revenu d’entre les morts décide de punir les hors-la-loi et la corruption en se transformant en justicier masqué accompagné de Tonto, le guerrier indien. Avec le Lone Ranger, Disney cherche à réhabiliter à la fois un ancien héros américain et un genre peu exploité : le western. Pari risqué ? Pas totalement puisque le studio s’appuie sur le trio imparable de la saga Pirates des Caraïbes : Jerry Bruckheimer à la production, Gore Verbinski derrière la caméra et Johnny Depp devant.

De là on retrouve toutes les recettes du succès de leur saga : de l’action chorégraphiée au millimètre, une équipe improbable et Depp s’occupe de la dose d’humour. Résultat : un plaisant divertissement malgré les longueurs sporadiques.

Toutefois, il y règne comme un air de déjà vu. Il fallait s’en douter, à prendre l’équipe et les ficelles de Pirates des Caraïbes, le Lone Ranger souffre d’un manque d’identité flagrant, constat alourdit par un Johnny Depp jouant un rôle qu’il connaît par cœur : le guerrier un peu (beaucoup) loufoque. Score final : Jack Sparrow 1, Le Lone Ranger 0

Lone Ranger, naissance d’un héros est sorti le 7 août 2013

Avis

7 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply