[Critique Livre] V comme vegan, parfaitement assaisonné ?

Quoi ?! Comment ?! Un végétarien évoque le véganisme en étant lui-même « hésitant » à ce sujet ? Et bien oui, et pourquoi pas…

Au-delà des débats classiques. Dans V comme vegan, le journaliste Théo Ribeton n’aborde pas la question de l’éthique, de la morale et de l’écologie. Ces sujets vus et revus ne sont pas l’objet de cet ouvrage. Ce livre ambitionne de vous guider au travers de l’actualité du phénomène Vegan. La réflexion de l’auteur interroge l’étymologie, la philosophie et pousse la réflexion au-delà des débats classiques. Si l’on peut reprocher à ce livre d’être très, parfois même trop, personnel et d’être présenté comme une quête de réponses, il vient cependant soulever de nombreux points pertinents.

Crise identitaire. N’avez-vous jamais râlé contre les appellations “steak”, “fromage”, ou “nuggets” végétaux ? Selon l’auteur, ces dénominations sont valables. De plus, si les végans aiment souligner que Gandhi et Einstein étaient végé, les anti-vegan aiment quant à eux rappeler que Hitler l’était aussi. Quelle analyse peut on faire de ces syllogismes ? Quels biais psychologiques retrouve-t-on dans la croyance en une relation de réciprocité humain-animal ? Que vous vous soyez déjà posé ces questions, ou que vous veniez seulement de le faire, V comme Vegan vous apportera des éléments de réponses argumentées. Ce livre offre de lumières nouvelles sur un mouvement en pleine expansion.

V comme vegan est sorti le 12 avril en librairie, aux éditions Nova.

Super Patator

[Critique] V comme vegan

©Editions Nova

 

Avis

8 Éclaire nos lanternes
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply