Critique Star Trek : Discovery saison 2 épisode 1 : into Brightness !

0

Après une saison 1 excellente, Star Trek : Discovery revient nous en mettre plein la vue avec une seconde saison qui commence sur les chapeaux de roues.

L’expérience dimensionnelle et la guerre terminées, l’équipage de Star Trek : Discovery s’apprête à retourner en mission, cette fois avec le Capitaine Pike à son bord. Toute l’équipe se met alors en quête de réponses quant aux signaux inédits et face à la disparition d’un certain Spock. On reprend les mêmes et on continue, histoire de prolonger notre voyage émerveillé vers l’infini et l’au delà proposé par CBS (et Netflix).

Ce premier épisode de Star Trek : Discovery est un bijou télévisuel qui, en seulement une heure, ne propose aucun faux rythme, dévoilant des séquences d’action parfaitement maîtrisées tout en développant le caractère psychologique de ses protagonistes et en y semant quelques touches d’humour. Du travail d’orfèvre géré par Alex Kurtzman, maintenant seul showrunner de la série, puisque le bonhomme endosse également le poste de réalisateur de ce season premiere. Sacrée performance !

Star Trek : Discovery, Enterprise familiale !

Kurtzman fait du très bon boulot derrière la caméra, alternant entre des plans serrés, à la grue pour mesurer l’espace intérieur des vaisseaux ou en incluant des décors détaillés à des scènes numériques. Les scènes sont belles, les effets regorgent d’inventivité pour donner vie et coller à l’univers de Star Trek, c’est beau et surtout, c’est bien. Car non content de nous flatter la rétine, le créateur de Fringe aborde de nombreux thèmes chers à l’enfance, grattant encore plus la surface de la carapace de Michael Burnham, géniale Sonequa Martin-Green.

Famille recomposée

De l’adoption au conflit avec son demi frère, vulcain qui plus est, Star Trek : Discovery appréhende la solitude et les familles recomposées avec une justesse qui prend aux tripes. Mais quand ces traumatismes semblent cacher la clé des mystères de cette nouvelle saison, on est comblé. Parce qu’en plus d’explorer les mal-êtres enfantins, le show de CBS tente de nous offrir une sorte de reboot de l’univers alors que le célèbre capitaine Pike intègre le Discovery. Se séparant du célèbre USS Enterprise pour un temps, c’est sous les traits d’un Anson Mount ultra crédible, que les références à la série originale pleuvent, pour notre plus grand plaisir.

Le retour de Star Trek : Discovery transforme l’essai et nous propulse instantanément dans un chouette voyage d’explorateurs, loin des guerres et des combats, pour prouver une nouvelle fois que l’ultime frontière est à portée de main.  

La saison 2 de Star Trek : Discovery est diffusée sur CBS (et bientôt sur Netflix).

Advertisement
(Visited 1 times, 5 visits today)

Avis

8 incontournable
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.