Critique Solo (Netflix) : Comme dirait Han « Y’a pas de quoi s’exciter »

6

Netflix sort son Solo en espagnol, mais rien à voir avec la Guerre des étoiles.

Solo est inspiré d’une histoire vraie d’un surfeur qui chute d’une falaise et doit survivre. On se disait donc qu’en film ça pouvait rendre pas mal ! Malheureusement, Netflix, qui nous le vend comme un long métrage à « suspense » et « émotion », n’arrive à transmettre ni l’un ni l’autre… On est loin de 127 heures ou de Seul au monde.

Si le suspense n’est pas au rendez-vous, c’est parce qu’on s’ennuie profondément. En caricaturant à peine, le personnage principal alterne entre plusieurs actions qui reviennent sans cesse : se noyer, dormir, souffrir, halluciner. Bon en même temps, qu’avait-il d’autre à faire ? Rien, mais du coup pas la peine de produire un film pour nous montrer seulement ça. Un documentaire aurait certainement été mieux adapté.

Si c’est tiré d’une histoire vraie, vous vous doutez bien que le surfeur s’en est sorti. Faire naître le suspense d’une histoire dont le spectateur connaît déjà la fin est un défi ardu que le réalisateur Hugo Stuven n’a pas su relever. Pire encore, au moment où l’on s’attend enfin à un peu d’action, on vient nous la tuer dans l’œuf. C’est le cas notamment de la scène du sauvetage, qui a beau être la plus jolie scène de Solo, en étant filmée des profondeurs de l’océan, elle n’en reste pas moins beaucoup trop courte !

Solo – ©Netflix

Et rien ne vient combler ce manque d’action

Nous sommes en permanence avec le personnage principal, mais impossible de s’attacher à lui. La faute en partie au mauvais jeu d’acteur mais également à un mauvais scénario. Ce ne sont pas les flashbacks et les hallucinations qui parviennent à déclencher l’empathie. Composés de personnages secondaires anecdotiques, on a l’impression qu’ils servent surtout à combler les grosses longueurs du long métrage.

De façon très maladroite donc l’équipe du film tente de nous montrer l’évolution interne du personnage en péril qui s’aperçoit qu’il n’a plus à avoir peur d’être seul. Malheureusement, c’est le spectateur qui commence à se sentir seul devant ces pénibles 1h30.

Solo est disponible sur Netflix.

Advertisement
(Visited 1 times, 9 visits today)

Avis

2 Inutile
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Avatar

6 commentaires

  1. Avatar

    Et bien pour ma part , je trouve le film très bien. C’ est cependant plus un film basé sur l’émotion, la détresse d’un homme qui vit sa peur face à la mort, ses regrets, sa connerie de fierté aussi . Il en ressort grandi . Ce film est plus spirituel qu’ un film d’action et de suspence. On le ressent dès le début, c’est pour cela que j’ai choisi de continuer à le regarder. On peut facilement s’imaginer tomber au fond du trou et se débattre tant que possible car la vie nous tiens aux trippes . Et oui il n’y a pas grand chose à faire quand on est en train de crever sur une plage isolée… Le message est fort et les acteurs bien que très esthétiques pour la plupart s’ en sortent justement bien, à mon sens.

  2. Avatar

    des scènes très cliché dans le monde de cinéma hollywoodienne .. téléphone foutu oublier ou tomber sur un roche et touché par l’eau on le trouvé enfin dans la plage et il sonne encore et on fait une appel vidéo avec et oups on parle a 3 personnes mais ils ne font pas attention a ce qu’on dit…. comment le téléphone a pu marché encore comment et-il arrivé a la plage… comme y-a-t-il encore du réseau on est a nulle part … pourquoi il n’a pas effectué une appel au urgence ou un ami avec ce tlf…….
    pourquoi il tiens toujours sans sac a dos sur sont dos vide…
    un endroit pareil il doit être vierge normalement c’est comme une préserve naturelle mais la plage apparemment est rempli des ordures et des trucs qui peut servir ce surfer dans le film.
    pour tout résumé je crois a peine la fiabilité de ce film avec ce qu’il s’est vraiment passé

  3. Avatar

    VICTOR-25 : Et oui, cela reste du cinéma. La question sans réponse reste : à quel point est le « vrai » dans ce film « inspiré d’une histoire vraie ».

  4. Avatar

    Fanfan : Pour ma part, je n’ai ressenti aucune émotion en plus du manque d’action, difficile donc de se mettre à la place du personnage… Mais je suis ravie de voir que le film n’a pas été fait pour rien et qu’il peut, contre toutes mes attentes, plaire à quelqu’un 🙂

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.