Critique Spectacle – Poisson et petits pois ! : pas sûr qu’on se resserve

0
Poisson et petits pois est une pièce tendre et légère sur la relation mère-fille, jouée depuis dix ans aux quatre coins du monde. Un duo interprété avec beaucoup de complicité par Marie-Hélène Lentini et Dorothée Martinet dans cette adaptation de Slimane Kacioui.
 
Un duo qui fonctionne bien. Marie-Hélène Lentini et Dorothée Martinet sont comme des poissons dans l’eau dans ce huis-clos. Le décor – fait de meubles en plastique transparent – créé un contraste intéressant avec l’opacité d’une relation dominée pas les silences et les non-dits. Et on est touchés par cette mère qui aime maladroitement sa fille et tente de lui éviter de reproduire les mêmes erreurs qu’elle. Car, même si elle y va à coup de reproches, d’ironie et de sarcasmes, on sent bien l’amour derrière tout ça.
 
Un peu plat. Certes, on passe un bon moment. Mais la pièce souffre tout de même d’un manque d’épaisseur, de consistance, de profondeur. Car elle ne fait que survoler le thème, tout comme les émotions. Et on espère un rebondissement qui ne vient pas, jusqu’à une fin prévisible et un peu rapide. Dommage également que l’intrigue repose sur une vision peu moderne du couple, où deux femmes sont confrontées à la tromperie de leur égoïste de mari. Une comédie légère.

Poisson et petits pois !, d’Ana-Maria Bamberger, avec Marie-Hélène Lentini et Dorothée Martinet, et mis en scène par Slimane Kacioui et Aliocha Itovich, se joue au Théâtre Funambule Montmartre, à Paris, du mercredi au vendredi à 19h30 ou 21h (en alternance) et le dimanche à 16h.

 

Critique Spectacle - Poisson et petits pois ! pas sûr qu'on se resserve
Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

7 Passable
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.