Critique Livre – Innocente, mais prisonnière d’une obsession

0

« Elle se sentit soudain très seule, comme si l’homme qu’elle avait épousé n’avait jamais existé et qu’elle se réveillait dans une vie inconnue, au milieu d’une histoire qu’elle ne comprenait pas. »

Innocente est le premier roman d’Amy Lloyd. Un thriller psychologique diablement rythmé qui nous plonge dans un délicieux malaise…

Avec Innocente, on est rapidement pris dans cette relation – d’abord épistolaire – qui se créé entre un homme emprisonné pour meurtre depuis vingt ans et une inconnue qui croit fermement en son innocence. Puis, il est intéressant de voir comment cette histoire d’amour hors-norme se construit de part et d’autre des barreaux de la prison, tandis que Samantha décide d’abandonner sa vie en Angleterre pour se rapprocher de celui dont elle est tombée follement amoureuse.

Et on comprend rapidement que la libération presque inespérée de Dennis ne sera pas simple à vivre. Car une enfance teintée de violence, suivie d’un si long enfermement dans le couloir de la mort, cela laisse inévitablement des traces. Et, dès lors que plus rien ne sépare les corps, les codes changent et tout devient finalement à apprendre au sein de cette relation. A travers cette passion teintée de peur, on s’aperçoit finalement que certaines prisons n’ont pas besoin de barreaux…

Qui croire dans Innocente ?

Dans cette nouvelle vie qui s’offre à eux, Samantha découvre un univers rempli de secrets, de haine et de fantômes de son passé. A ses côtés, on s’interroge, on doute. Et on se demande finalement lequel de ces deux êtres torturés est le plus malsain. La tension et le malaise sont présents en permanence dans cette étouffante et peu accueillante petite ville de Floride. Une atmosphère en grande partie due au fait qu’aucun personnage n’est rendu attachant. Au contraire, chacun porte son lot de drames, de colère, de secrets, et sa part de perversion. Ce qui fait que, même si l’intrigue porte essentiellement sur le fait de savoir si Dennis est coupable ou non, on se pose de plus en plus de questions sur Samantha à mesure que l’on progresse dans la lecture.

Le récit est ponctué de quelques extraits de livre, de retranscriptions d’interrogatoires officiels et d’interviews. On observe également l’effet pervers des réseaux sociaux. Une construction très encrée dans le réel donc, qui rappelle un peu la dynamique du livre de Cara Hunter, Sous nos yeux, même si cette dimension est moins creusée ici. Avec ce premier thriller, Amy Lloyd s’inscrit ainsi dans la lignée des auteurs à suivre.

Innocente, de Amy Lloyd, est paru le 15 mars 2018 aux Éditions Hugo&Cie.

Critique Livre - Innocente, mais prisonnière d'une obsession
© Hugo&Cie
Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

9 A lire absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.