Cinquante nuances : cinq idées pour améliorer la saga

Showing 1 of 6

Si Cinquante nuances de Grey nous avait passablement gonflés, Cinquante nuances plus sombres nous a finalement achevés. Faire pire que le premier volet était un challenge de taille pour James Foley, mais le réalisateur fraichement arrivé, ne s’est pas démonté et a su relever le défi. Il nous livre donc, comme prévu, une bonne grosse daube, surpassant de loin, tous les promus de sa catégorie. La rédaction a alors trouvé cinq idées capables d’améliorer cette saga au fond du gouffre…

 

Changer les acteurs !

 

Anastasia et Christian Cinquante nuances de Grey

© Universal Pictures

Pour réaliser un bon film, il faut avant tout de bons acteurs ! Une première ligne de recette que les créateurs des Cinquante nuances semblent avoir tragiquement oubliée.

On se retrouve donc avec Jamie Dornan et Dakota Johnson, aussi mal assortis que Miley Cyrus avec un livre, qui ne nous vendent pas grand chose à part le fait qu’ils n’ont pas envie d’être là. Il ne l’aime pas, elle ne l’aime, on ne les aime pas, personne ne s’aime en fait ! Ironique, pour un film supposé être fait d’amour et de passion. Cela dit, de nombreux couples de cinéma ne pouvaient pas s’encadrer, la différence restant qu’ils avaient le talent nécessaire pour le cacher.

Avec un casting pareil, impossible de rêver ! Jamie l’embrasse avec autant d’enthousiasme que si c’était sa belle mère, et Dakota le « touche » (n’oublions pas que le bougre n’aime pas ça) avec la même envie que s’il avait la lèpre. Hyper torride donc !

Les deux acteurs nous jouent des personnages dotée d’une libido tellement moribonde qu’elle ferait fuir un sexologue !  A ce stade même les petites pilules bleues ne peuvent rien faire. En définitive, pour voir un spectacle aussi affligeant, autant mater chez le voisin !

Showing 1 of 6

About Author

Avatar

Leave A Reply