The Missing Saison 1 : le souci des détails

Après des débuts prometteurs, on pouvait craindre une certaine baisse de régime dans le développement des sept autres épisodes de cette première saison de The Missing. Mais la plume des frères Williams a su donner un souffle nouveau à chaque épisode, ou presque, en ajoutant des personnages ou en distillant parcimonieusement des indices ambigus visant à faire voyager le doute entre les protagonistes.

Malgré cette bonne tenue d’ensemble menant le spectateur tout droit vers son épilogue, on regrettera toutefois que la plume n’ait pas été aidée par une réalisation (Tom Shankland) parfois avare en détails pointus. Car même s’il s’agit d’une production étrangère, l’histoire est censée se dérouler en France et les soucieux de la précision auront sans doute remarqué quelques partis pris irréalistes (jargon policier, accessoires professionnels…).

La fin restera elle aussi assez discutable tant le dernier épisode s’épuise à vouloir maintenir une double lecture à travers le personnage de James Nesbitt qui jongle comme il peut avec ces atermoiements scénaristiques.

Une saison 2 est d’ores et déjà annoncée avec de nouveaux acteurs, un nouveau décor, et une nouvelle histoire.

Critique écrite par Simon D Réhon.

Avis

7,5 Awesome
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply