[Test] WWE 2K17 : les Sims font du catch

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce qui a de bien avec WWE 2K17, c’est que la franchise n’a aucun concurrent. Ce qui a de mal avec WWE 2K17, c’est que la franchise n’a aucun concurrent. On s’explique.

Plus tu en veux, plus t’en as ! Ce nouvel opus n’a pas à pâlir par rapport à ses prédécesseurs : un roster de 130 superstars (dont plusieurs à débloquer), le sentiment d’assister à de véritables shows, un système de contres « majeurs » désormais limité et l’apparition d’un Promo Engine où l’on se bat à coup de punchlines pour faire monter la sauce auprès du public. Quant au mode MyCareer, il se veut plus complet avec de nombreux ajouts « réalistes ».

Ce que tu veux, où tu veux ! Du côté de la personnalisation, on se croirait chez les Sims. Tout, du catcheur au gameplay en passant par les shows et les vidéos de présentation, est ajustable selon les préférences de chacun ! WWE 2K17 nous livre la totale, clés en main.

Ce que tu ne veux plus, tu l’as encore ! Malheureusement le problème de la licence reste le même : de nombreux bugs lors des matchs, des graphismes à peine améliorés (snif), des catcheurs privilégiés et la disparition du mode Showcase… Pas de quoi rebuter le fan de catch, mais il serait temps de se mettre des claques du côté de 2K.

Avec WWE 2K17, la licence continue de s’améliorer sur certains points, sans toucher à ses problèmes principaux.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.