Test Monster Hunter World, le rêve devient enfin réalité !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Attendu comme le messie par un nombre incalculable de joueurs, Monster Hunter World – qui signe le retour de la licence chez Sony – vient d’atterrir dans nos frêles mains de chasseur. Des retrouvailles fracassantes ?

Un jour je serai le meilleur chasseur. Quel plaisir de retrouver nos créatures préférées avec une telle qualité graphique ! C’est beau, détaillé, cohérent et immersif, tous les ingrédients sont là. De même pour la bande-son magistrale qui retranscrit parfaitement le côté calme/ dangereux des expéditions/ affrontements. Niveau durée de vie, tu en auras pour plus d’une centaine d’heures minimum. On apprécie également l’absence des quêtes « fedex », trop présentes dans les opus précédents.

Je me battrai sans répit. Le titre propose 30 grands monstres, ce qui s’avère peu comparé aux autres épisodes. Mais il a le mérite de proposer une dizaine d’inédits, tout aussi stylés que féroces. Tu as le choix entre 14 armes, toutes aussi efficaces, mais avec un gameplay radicalement différent, te poussant ainsi à les maîtriser à la perfection (ou au moins une). Les affrontements s’avèrent dynamiques, excitants et surtout très précis : un faux pas peut vous envoyer six pieds sous terre. Ceux-ci sont d’autant plus intenses en multi (d’une qualité remarquable) !

Tu veux la claque vidéoludique de 2018 ? Monster Hunter World répond présent !

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.