[Sortie DVD] Le grand chantage : dans les bas-fonds du show business

Boudé à sa sortie, Le grand chantage n’en reste pas moins une œuvre culte d’Alexander Mackendrick qui nous plonge avec acidité dans les coulisses nocturnes de Broadway.

Une affaire d’ambiance. La plus grande réussite du film réside dans ce doux parfum (d’où son titre original « Sweet Smell Of Success ») qui l’imprègne: celui d’un monde où il ne fait jamais jour pour les hommes de pouvoir et les rats qui cherchent à récupérer les miettes. On y croise des journalistes manipulateurs, des agents arrivistes, jouant à un jeu qu’eux-mêmes ne maîtrisent pas au milieu de soirées mondaines. Ici, pas de gentils ou de méchants, et pas d’Happy End non plus…

Un duo exceptionnel. Le grand chantage, c’est surtout deux hommes. Burt Lancaster d’abord, froid comme la mort, véritable requin dont la seule faiblesse réside dans son amour presque incestueux pour sa sœur. Puis Tony Curtis, la fouine avide de succès, rêvant de se faire un nom alors qu’on lui rappelle sans cesse qu’il n’est personne. Deux prestations au diapason, sublimées par la mise en scène de Mackendrick. Finalement on y trouve peu de Chantage, mais tout le reste est Grand.

Le grand chantage sort le 07 décembre 2016 en édition prestige.

Vous pouvez l’acheter sur la Fnac.

Avis

8 Que le chantage est grand

Interactivité
- Mackendrick, l’homme qui s’était éclipsé : Alexander Mackendrick se raconte à travers ses films
- Alexander Mackendrick par Philip Kemp, biographe du réalisateur
- 7 scènes commentées par Philip Kemp
- Les Vertus du Chaos : Alexander Mackendrick et Sweet Smell of Success, un livre écrit par Philippe Garnier, illustré de photographies et d’archives rares ou inédites

  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply