Une soirée canap’ devant… Evil Dead 2

0

Quelle meilleure façon de passer Halloween que devant un bon vieux Evil Dead 2 ? ça tombe bien, le monument de Sam Raimi ressort en Blu-ray UHD chez StudioCanal. Le monde est bien fait.

Alors attention, les commentaires qui vont suivre (plein de spoilers) sont emplis de mauvaise foi puisque bien évidemment, Evil Dead 2 est culte et tout le kitsch mal vieilli de la chose ne le rend qu’encore plus attachant. En bref, si tu n’as pas vu ce film, tu as raté ta vie. Voilà. Commençons.

Petite règle de base : quand ton mec te parle d’une cabane perdu au fond des bois et qu’il t’explique que les proprios sont absents, ça sent pas bon. Pars du principe que tu es peut-être en voiture avec un serial killer. Mais vu qu’à peine arrivée, Linda danse en petite culotte, on se dit qu’elle doit bien connaître Ash… ou que c’est une fille à inviter en soirée.

Autre règle bien connue : quand ta première phrase est « tu es sûr qu’on ne risque rien ici ? » tu seras la première à mourir. Désolé Linda, c’est comme ça.

Petit moment flashback où on découvre comme un Indiana Jones du troisième âge a emmené toute sa famille en excursion dans un temple bien visible et qu’il a pris le Necronomicon posé tranquillement sur la première stèle venue, sans piège ni rien. L’archéologie, ce métier de planqué.

Avance rapide : Linda se fait posséder (on l’avait prévenu), Ash la décapite sans trembler, joue à cache-cache avec le démon et dans une mise en scène WTF, il mange assez dans la tronche en dix minutes pour mourir 20 fois. Et ce n’est que le début.

Pause pipi.

Reprenons : Ash et le mal continue à se pourrir la vie et on apprend que ce dernier aime la musique, il est donc mélomal (mouhahaha). Et tandis que le corps pourri de feu son ex danse dans la nuit, on remercie l’UHD de cette nouvelle édition pour ce moment glauquissime désormais… encore plus glauque. Et alors que Linda met les dents et que notre héros lui prend la tête, il récupère la fameuse tronçonneuse – second personnage principal du film – pour repeindre les murs de sa cervelle. Il y a des ruptures plus douloureuses que d’autres.

– Ça va, ça va bien
– J’en suis pas sûr, tu viens de découper ton amie avec une tronçonneuse.

Succulent.

En passant, il faut souligner le jeu possédé (littéralement) de Bruce Campbell dans Evil Dead 2 qui aurait mérité un Oscar tant il passe par tout les stades de la folie dans la surenchère totale. Facile de voir pourquoi ce rôle lui aura collé à la peau toute sa vie.

Pendant ce temps, Annie, la fille du proprio alias l’archéologue en carton, se dirige vers la maison en compagnie de son copain qu’on appellera « le blond ». Ils croisent Joe le dépanneur jaune pastis qui leur confirme que c’est la bonne route (parce que évidemment le dépanneur connaît mieux la direction de chez le vieux monsieur que sa propre fille. On sent qu’Annie n’a pas inventé l’eau chaude.

S’en suit la scène la plus surréaliste et flippante de Evil Dead 2 : Bobby Joe, la fille de Joe qui s’appelle en réalité Jack débarque de nulle part pour demander à Annie ce qu’elle vient faire là. Et alors qu’elle aurait pu répondre très cordialement qu’elle venait voir son père, elle préfère lui dire de se mêler de ses affaires. Bim, duel de regards. Le père et la fille creepies demandent alors 500 dollars pour les conduire sur un autre chemin. À ce prix-là j’espère qu’il les emmène dans un hôtel de luxe et qui paie la chambre… Mais comme Annie et le blond sont tout aussi creepies, ils acceptent. Tout le monde rigole machiavéliquement. Ils sont plus flippants que le Necronomicon…

Pause bière.

Dans la baraque, Ash se bat avec son ancienne main, désormais transformé en La Chose de La Famille Addams. Après un combat intense achevé par une douche de sang, Ash et le mobilier se mettent eux-aussi à rire. Difficile de dire ce que Sam Raimi et Scott Spiegel avaient consommé lors de l’écriture de cette scène, mais même à Amsterdam on n’en trouve pas des comme ça.

Ash vs Evil Dead : la série groovy ?

Les quatre flippants arrivent au chalet, incompréhension autour d’Ash qui se fait passer à tabac. En même temps il a tiré sur Bobby Joe et squatte la maison illégalement. Il mérite donc un peu. Au magnéto, on apprend qu’Indiana Jones a tué sa femme possédée mais « n’a pas eu le courage de la dépecer ». Oui… ce n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense effectivement… on est sûrs que c’est le Necronomicon le truc le plus dangereux du film ? Et en plus il a enterré Henrietta dans la cave. Dans la forêt ça aurait sûrement été plus simple, mais on dit ça on ne dit rien.

Blablabla, ils sortent Ash de la cave, Henrietta tente de berner Annie qui manque de se faire avoir alors qu’elle a bien vu le monstre juste avant. Quand on vous dit qu’elle n’a pas inventé l’eau chaude… D’ailleurs son copain se transforme aussi et attaque la bande, alors Ash le trucide avec une hache (hahaha).

Du bruit provient de la chambre, Ash propose d’y aller tous ensemble, mais Jack préfère le voir y aller tout seul. On rappelle qu’il lui manque une main et qu’il pisse le sang ! Jack est vraiment le petit con de service. Et puis est-ce que quelqu’un aurait pensé à prendre une arme ou un truc pour se défendre ? Penses-tu…Ces mecs sont des Lemmings et méritent ce qui va leur arriver.

Pause raclette (oui, juste comme ça).

Bobby s’est enfuie dans la forêt, sa chance de survie passe donc au niveau moins 1000, surtout en hurlant à la mort. Ça ne loupe pas. Du côté de Ash, ils découvrent une gravure représentant ce dernier (sans le reconnaître) dans le passé soit le gros clin d’oeil de Evil Dead 2 au prochain troisième opus.

Jack veut enfin montrer qu’il a des couilles et décide de pousser tout le monde à la recherche de sa fille. En passant, il jette dans la cave les pages qui, hypothétiquement, pourraient leur sauver la vie. Ils se partagent tous un neurone ou quoi ? 367ème coup sur la tête pour Ash qui ne souffre toujours pas de commotion cérébrale.

Nouvel avance rapide : hurlement, possession de Ash, mort de Jack sous forme de piscine de tripes, Ash redevient lui-même, Annie arrive encore à le rater avec le hache (consternant). Et là, on y est, c’est LA scène de Evil Dead 2 : notre anti-héros fixe la tronçonneuse à son bras et prend la carabine sciée en glissant un « groovy ». On est amoureux.

S’en suit un combat Ash vs Henrietta tandis que Annie tente de lire les pages. Et comme c’est Annie, elle ne lit forcément pas le passage capital. Il faut attendre qu’elle se fasse embrocher pour qu’elle retrouve un soupçon d’intelligence… si on avait su !

Un Ash aux tempes désormais grisonnantes se fait aspirer aussi par le vortex et atterri au Moyen-âge où il tue un démon pour se faire respecter. La classe à Dallas.

The End.

Evil Dead 2 est ressorti en Blu-ray UHD chez StudioCanal le 30 octobre 2018

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.