Record d’exportation de la musique française en 2019

Le Bureau Export analyse le succès des artistes Français à l’étranger. L’association vient de publier conjointement les certifications export et les palmarès live reçus par ceux-ci en dehors de l’Hexagone pour 2019. Les chiffres pour la musique française se révèlent excellents.

121 certifications exports ont été délivrées pour des musiciens français ou soutenus par une structure française. Des chiffres qui ne cessent de croître notamment grâce aux réseaux sociaux, qui ont par exemple, permis à la chanteuse Jain de faire danser tout l’Asie sur son titre Lil Mama. Certains artistes représentent également les différentes facettes de la France dans le monde, tels que Zaz, Polo&Parn ou encore Aya Nakamura.

L’exportation des artistes jusque sur les scènes étrangères

Le Bureau Export recense par ailleurs 5 553 dates de concerts effectués hors des frontières de 750 musiciens français. Si ces derniers demeurent majoritairement sur le vieux continent, quelques uns s’exportent tout de même jusqu’en Asie ou en Amérique. À titre d’exemple, le Quatuor Modigliani et le Quatuor Arod figurent aux deux premières places du Palmarès live musiques classiques. Le jazz français séduit aussi le monde entier, notamment grâce à l’accordéoniste Vincent Peirani ou au pianiste Tigran Hamasyan. Les autres styles musicaux comme l’électro plaisent aussi à l’étranger, ce qui s’illustre par des cas tels que celui du jeune Perturbator, qui s’est produit dans 19 pays différents l’année passée.

Les productions musicales « made in France » parues en 2019 ont fait le tour du monde. D’après le Bureau Export, la musique française devrait continuer sur la route du succès en 2020.

Par Léa B.

About Author

Avatar

Leave A Reply