Une rare « Nintendo Playstation » bientôt aux enchères !

Une « Nintendo Playstation » ? Impossible ! Et bien non ! Un partenariat (1990-1992) entre les deux éditeurs a bien failli avoir lieu. La « Nintendo Playstation » ou SNES-CD (Super Nintendo CD-ROM Adapter), est donc un prototype conçu lorsque Nintendo et Sony envisageaient de travailler ensemble.

Cette histoire remonte à l’aube des années 2000, aux tendres années où le CD-ROM faisait son entrée dans nos humbles demeures. On vous en avait déà un peu parlé avec la vidéo sur les 5 fois où Sony a copié Nintendo.

Il était une fois la Play Station

Nintendo et Sony avaient alors envisagé de donner naissance à une console innovante, une sorte de Super NES CD-ROM. Équipé d’un lecteur de disques qui remplaçait le lecteur de cartouches, le projet est arrivé à l’état de prototype. Il eu même son petit nom, la « Play Station », lors du Consumer Electronics Show de l’été 1991.

Cependant, un désaccord sur les droits de licence des jeux, entraîne Nintendo à passer un accord avec Philips, le rival de Sony, pour produire le SNES-CD. Elle ne verra jamais le jour.

Sony se lance alors dans son propre projet, ce qui aboutira à la PlayStation, 6 ans plus tard. Elle devient une importante concurrente de la console de Nintendo de l’époque, la Nintendo 64.

Un prototype rare

Aucun chiffre officiel n’a été révélé quant au nombre de prototypes créés par les deux entreprises. L’exemplaire du collectionneur Terry Diebold est le seul connu.

Selon la maison de ventes Heritage Auctions, il s’agirait du dernier prototype d’une série de 200 exemplaires conçus. Les 199 autres auraient ensuite été détruits, et ce dernier aurait échappé à la purge grâce à l’islandais Ólafur Jóhann Ólafsson, patron de la division américaine de Sony Computer Entertainment.

Ólafsson a poursuivi sa carrière chez Advanta Corporation, avant de rejoindre la société Time Warner. Sous le coup de la faillite, Advanta liquide ses actifs, et parmi eux, la Nintendo Playstation. Ólafsson aurait oubliée son prototype au moment de sa démission.

Acquise pour 75 dollars par un employé d’Advanta, Dan Diebold, la console passe de père en fils à travers sa découverte dans un carton. Elle parcoure ensuite les salons et les conventions afin d’être exposée et même testée.

Une console Nintendo Playstation bichonée

Toujours selon Heritage Auctions, le lecteur de CD-ROM ne fonctionnait pas lors de sa découverte en 2009, mais a depuis été réparé par Benjamin Heckendorn, un concepteur de mods de consoles connu de la communauté YouTube.

Le propriétaire, Terry Diebold, mettra donc son prototype aux enchères. Si l’estimation n’a pas encore été révélée par la maison de ventes, la console pourrait atteindre des sommets.

Les enchères seront ouvertes en ligne dès le 14 février, et la vente se tiendra début mars. La page du site internet présentant l’objet affiche déjà plus de 71 000 visites.

La Nintendo Playstation sera mise aux enchères à partir du 14 février, jusqu’au 7 mars 2020 sur Heritage Auctions.

About Author

Ida Gonthier

2 commentaires

  1. Avatar

    Hé bien quel article ! Je viens d’apprendre quelque chose de vraiment surprenant. J’ai hâté de savoir à combien va partir cette console. Une petite curiosité qui mérite d’être suivis de prêt !

    Grand merci pour ce partage !

    • Ida Gonthier

      Bonjour, merci pour ce retour positif, ce n’est pas tous les jours qu’on en lit. Ravie que ça vous ai plu, et nous aussi on suit de près l’évènement. On vous fera un petit article des résultats !

Leave A Reply