Preview TokoToko : « dessine-moi une histoire »

Lors de la Paris Games Week 2019 nous avons pu rencontrer Adrien Carta, CEO et co-fondateur du studio Kalank, qui nous a présenté TokoToko, un jeu mobile en réalité augmentée.

Le studio Kalank, basé à Angoulême, c’est 8 employés, spécialisés dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Après avoir fait leurs armes dans les filtres snapchat et les modules de photo pour Disney, ils décident de mettre à profit leurs expériences dans cette technologie pour développer leur propre jeu mobile : TokoToko.

TokoToko raconte l’histoire de Hako un petit personnage qui a perdu son inspiration et qui a besoin de ton aide pour la retrouver. Elle te demandera donc de lui dessiner différents objets pour avancer dans l’histoire.

Preview TokoToko : "dessine-moi une histoire"
©Kalank

« TokoToko est le jeu parfait pour jouer avec votre enfant »

nous déclare Adrien Carta.

C’est un jeu narratif linéaire qui demande à être créatif pour avancer en réalisant des dessins sur papier, qui prendront ensuite vie directement dans le jeu sur ton téléphone. L’occasion pour les parents d’accompagner leur enfant dans une histoire interractive.

TokoToko fonctionne grace à une IA développée par le studio Kalank à base de Deep Learning, capable de reconnaître 20 dessins. Le jeu est sous format épisodique par mises à jour gratuites. Chaque nouvel épisode apporte son lot de nouveaux personnages et la reconnaissance de 20 nouveaux dessins. Trois sont prévus pour le moment.

Le premier épisode de Tokotoko est disponible dès à présent sur iOS dans 7 langues dont le français ! D’autres épisodes sont à venir (en décembre puis en février 2020) via des mises à jour gratuites. Portage prévu prochainement sur Android.

TokoToko est assurément un grand moment de plaisir pour les parents avec leurs enfants.

About Author

Aurélien

Aurélien c'est un peu notre "joueur du grenier" à la rédac' ! Reniant tout vœux d'enfanter un jour un petit humanoïde, il a transformé sa seconde chambre en musée vidéoludique. Ressassant toujours que "c’était mieux avant", ce "bientôt-plus-que-trentenaire" qui a connu les débuts du jeu-vidéo est quand même bien content de jouer aux dernières nouveautés.

Leave A Reply