Outlander : (pas que) pour les femmes

En adaptant fidèlement pour la chaîne STARZ les romans à succès de Diana Gabaldon, Ronald D.Moore frappe un grand coup et nous livre Outlander. L’histoire de Claire, l’infirmière subitement transportée de sa seconde lune de miel dans l’Écosse de 1945 à celle des Highlanders de 1743, mêle adroitement romance et fantasy . Difficile de ne pas s’attacher au personnage interprété par Caitriona Balfe, campant une Claire partagée entre sa fidélité pour son mari et son attirance envers Jamie joué par Sam Heughan.

Les atouts de la série résident surtout dans une distribution de qualité, y compris pour les seconds rôles, mais aussi des paysages grandioses, accompagnés de l’excellente musique de Bear McCreary.

D’aucuns diront qu’on se croirait dans une adaptation télévisuelle des romans Harlequin. Outlander représente un petit virage pour la chaîne, tendant à satisfaire un public féminin – la personnalité et le physique de S. Heughan aidant – après avoir favorisé la gent masculine avec notamment Spartacus. Une impression renforcée par l’aspect narratif. Toutefois, les quelques scènes d’action forment une combinaison parfaite pour satisfaire le plus grand nombre.

Avis : 8/10

Critique écrite par L.K.

About Author

Avatar

2 commentaires

  1. Avatar

    Rien n’est plus éloigné des stéréotypes de la romance Harlequin qu’Outlander … C’est de l’aventure, des batailles, des paysages magnifiques, des intrigues politiques dans un contexte historique , l’histoire d’amour n’est qu’une composante. La psychologie des personnages, multidimensionnelle, les rebondissements inattendus et les situations qui n’ont rien de convenu passionne autant les femmes que les jeunes filles, les hommes que les ado . Et la musique est géniale..

Leave A Reply