Critique Titans saison 2 épisode 1 : Darkness my old friend…

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si la saison 1 de Titans avait été une sympathique découverte, cette seconde fournée d’épisodes commence un peu pauvrement…

Face à l’arrivée de Trigon, Rachel tente de raisonner les jeunes Titans, manipulés. On reprend pile poil où l’on s’était arrêté et pour cause, ce season première est en fait le finale de la saison 1, maladroitement repoussé par la production Berlanti, ce qui a pour effet de laisser un drôle de goût dans la bouche, celui de se faire gentiment arnaquer alors que l’on nous fait passer une conclusion pour une introduction… Mouais.

Critique Titans saison 2 épisode 1 : Darkness my old friend…
©DC Universe

La série de DC Universe tente pourtant de nous vendre (un peu) du rêve en replaçant chaque personnage dans une lutte psychologique individuelle, histoire de renouer avec chacun d’entre eux. Pour illustrer ce retour en pleine baston, l’ennemi Trigon, au character design désastreux, est balayé aussi rapidement qu’inévitablement, pour pousser nos héros vers de plus verts pâturages, lesquels s’apparentent pour l’instant à un formidable teasing, un peu hors de propos. Ça commence bien…

Young Justice

On est un peu sévères, comme souvent, mais après les coups de poing télévisuels qu’étaient Doom Patrol ou Swamp Thing, toutes deux directement inspirées du prolongement de Titans, forcément, on attendait beaucoup du retour de la série mère de DC Universe. Surtout quand tout est là pour nous allécher, comme le name dropping généreux où la Justice League, Superman ou Batman sont évoqués clairement par de jeunes héros tout aussi fans que nous de ces légendes made in DC Comics. A ce titre, les retrouvailles de Bruce Wayne (Iain Glen, un poil trop vieux, fait cependant un Bats des plus respectables) et de Dick se veulent cérémonieuses à souhait, idéal pour annoncer une psychologie intrigante entre les deux justiciers.

Critique Titans saison 2 épisode 1 : Darkness my old friend…
©DC Universe

Enfin, c’est dans la scénette, trop courte en véritable scène post-crédits, que l’on retrouve le nouvel antagoniste de cette saison, un Deathstroke vieillissant mais menaçant sous les traits d’un Esai Morales convainquant. Cependant le bonhomme aura la lourde tache de succéder au personnage campé brillamment par Manu Bennett dans Arrow. Mais comme cette saison 2 de Titans n’a pour l’instant pas présenté les enjeux de ces nouveaux épisodes, on pourrait espérer par exemple que Slade Wilson veuille se venger du meurtre de son fils, Ravager, comme en il en est question dans le comics des New Teen Titans de 1980. Sans compter sur l’arrivée de Aqualad, de Superboy… et de Terra ?

A confirmer donc, mais on espère que Titans arrêtera de tourner autours du pot pour nous proposer enfin une narration digne d’intérêt.

La saison 2 de Titans est actuellement diffusée sur DC Universe.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.