Critique This Is Us Saison 4 : Douce nostalgie

Traitez-nous d’accros, mais la saison 4 de This Is Us vient à peine de se terminer sur NBC qu’on en redemande !

Le season premiere de This Is Us nous avait particulièrement intrigué en souhaitant la bienvenue à quelques petits nouveaux qui intégraient de façon plus ou moins importante le cercle Pearson. Accueillis à bras ouverts pendant un temps, cette saison 4 a finalement délaissé Jack (Damon), Cassidy et Malik en cours de route pour revenir à des intrigues plus habituelles. Après 18 épisodes, ces trois nouveaux personnages sont passés d’étrangers à des connaissances que l’on apprécie sans pour autant vouloir leur laisser une place dans la famille. La prochaine saison aura donc tout intérêt à mieux s’occuper de ces membres fraichement arrivés – y compris ceux présentés lors des derniers épisodes – si elle veut pleinement nous satisfaire.

Critique This Is Us Saison 4 : Douce nostalgie
©NBC

Pour autant ces nouveaux arrivants n’ont pas été inutiles, puisque l’arc narratif de Kevin a (enfin) subi la transformation que l’on attendait et dont sa mère avait besoin. Les rôles s’inversent presque entre Kevin et son frère. Randall retombe dans ses travers et bénéficie d’une trop grande présence à l’écran qu’on aurait aimé éviter. Alors que tout le monde semble adopter le « carpe diem » scandé par Rebecca, le benjamin reste coincé dans le passé et tente de réécrire l’histoire de son père. Certes, grâce à cela les scénaristes nous offrent une scène finale explosive très prometteuse ainsi qu’un épisode spécial (proposant deux présents alternatifs possibles), mais on ne peut s’empêcher d’être lassés des intrigues purement « randallo-autocentrée ».

La vie continue

Au milieu de toute cette agitation, la très attendrissante Rebecca poursuit son bout de chemin. S’il n’y en a souvent que pour Jack et son interprète Milo Ventimiglia, il est temps de saluer la virtuosité de Mandy Moore (et des maquilleur.euse.s) qui parvient à faire évoluer son personnage au fil des âges avec une grande finesse. Une jolie prouesse qui passe par de petits détails, tels que la modification de la gestuelle ou de la voix, permettant de se détacher de la jeune Rebecca tout en lui restant fidèle. Si nous ne doutions pas une seule seconde du talent de l’actrice, ses qualités se dévoilent à mesure que la maman des « big three » vieillit.

Critique This Is Us Saison 4 : Douce nostalgie
©NBC

L’ancienne femme de Jack est ici pour nous rappeler que le temps file et la vie avec. C’est là tout le but des scènes mettant en parallèle plusieurs époques et auxquelles nous sommes pleinement addictes. En imageant le lien inter-générationnel, This Is Us souligne à nouveau sa plus grande force. Une force qui pourrait bientôt devenir une faiblesse, si les scénaristes décident de l’étendre en proposant des flashforwards de flashforwards.

Mais pour le moment, on évite de trop y penser parce que le dernier épisode laisse la porte ouverte à de nombreuses possibilités sur lesquelles on réfléchit déjà !

This Is Us est diffusée sur NBC.

Avis

8,5 Longue vie à This Is Us !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Marie

Leave A Reply