Critique Sexify saison 1 : pour le plaisir

Depuis sa sortie fin avril, Sexify compte parmi les œuvres les plus visionnées sur Netflix.

Dernière série polonaise à intégrer la plateforme, elle présente tous les atouts pour remporter un franc succès : de jeunes et jolies actrices, du sexe et de l’humour. Les ingrédients d’une recette que l’on connait désormais par cœur mais qui, grâce à un savant dosage, composent finalement une série vraiment originale et intelligente.

Natalia est une étudiante extrêmement déterminée. Dans sa chambre qui lui sert de laboratoire d’expérimentation, elle développe une application pour remporter un concours lui permettant de créer son entreprise. Lorsque son directeur de mémoire lui confie que son thème de recherche, le sommeil, ne présente pas suffisamment d’attrait, elle se met en tête de trouver autre chose. C’est alors qu’elle réalise qu’autour d’elle, « tout le monde ne pense qu’au sexe ». La jeune étudiante décide donc de modifier son sujet et son protocole de test…

Critique Sexify : pour le plaisir
©Netflix

Un humour burlesque efficace

Les séries polonaises ne sont pas légion sur Netflix. Le pays reste plus connu pour ses jeux vidéo avec CD Projekt Red, ainsi que pour ses compositeurs musicaux exceptionnels comme Wojciech Kilar ou Marcin Przybylowicz. Certaines œuvres toutefois, telles que Le Fléau de Breslau, figurent sur la plateforme depuis un moment. En dehors des scènes trash et violentes de ce film, on retrouve certains mécanismes ressemblant à ceux des épisodes de Sexify. On remarque notamment l’utilisation d’un comique de gestes et de situation récurrent et très efficace. Frisant parfois le ridicule ou la lourdeur, les gags qui s’enchainent dans les huit épisodes de cette saison 1 ne tombent toutefois jamais à plat.

Critique Sexify : pour le plaisir
©Netflix

Sexify utilise aussi beaucoup les dialogues pour agir sur la cadence de ses épisodes, pas uniquement pour se concentrer sur de l’ironie ou du second degré. Sans pour autant négliger la dimension dramatique de certaines répliques, ce travail sur le rythme rend la série très dynamique et originale. La musique de fond appuie par ailleurs chaque situation à tel point qu’elle en devient presque un personnage à part entière. Les gimmicks musicaux très marqués et répétitifs contribuent à renforcer à la fois le rythme et l’identité de l’œuvre.

Sexify : de vrais orgasmes pour de vraies femmes

L’une des grandes forces de cette série réside dans ses personnages crédibles et bien écrits. Premièrement, si les trois étudiantes principales sont maquillées comme des voitures volées, on ne peut s’empêcher d’apprécier leurs corps sans artifices. Natalia et Paulina ont un tout petit peu de ventre et de hanches. Monika, quant à elle, présente un peu de cellulite sur les cuisses mais n’en demeure pas loin superbe. La communication très difficile de certains personnages entre eux se révèle également très réaliste : Paulina n’arrive pas à parler de ses désirs à son amoureux, Monika ne pardonne pas sa mère de rester avec son père… Autant de caractéristiques qui ne rendent ces jeunes filles que plus humaines et réelles, donc attachantes.

Critique Sexify : pour le plaisir
©Netflix

Le thème principal de la série, l’orgasme féminin, ne semble pas non plus choisi au hasard. La vague féministe qui déferle sur les réseaux sociaux depuis quelque temps a eu le mérite de mettre en lumière ce grand inconnu, et quel plaisir de le voir mis en scène dans un autre contexte que celui d’un lycée américain ! Pendant que Sex Education tente de nous convaincre que les lycéens anglais ont tous une vie sexuelle trépidante, Sexify nous rappelle que le sexe reste un grand tabou pour certaines sociétés et que, de fait, beaucoup de personnes demeurent trop pudiques pour aborder ce sujet.

Critique Sexify : pour le plaisir
©Netflix

Sexify constitue donc une œuvre originale qui se regarde d’un trait ! Reprenant les thèmes en vogue de la sexualité et du féminisme, cette série parvient à se les approprier de façon singulière, notamment en les plaçant dans le contexte polonais. Une énième série comme Elite n’aurait aucun intérêt, mais le thème de la sexualité et ses tabous prend tout son sens une fois déplacé dans l’univers plus pudique et religieux de la Pologne.

Sexify est disponible sur Netflix depuis le 28 avril 2021.

(Visited 108 times, 108 visits today)

Avis

7 Très agréable!
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Sous ma crinière se cache un esprit bouillonnant ! Vadrouillant aux quatre coins de l'Europe, j'emporte toujours dans ma poche mon bon vieux lecteur MP3 et un disque dur plein de films d'horreur... Pour entretenir ma passion des mots et ma culture générale, j'ai commencé la rédaction web il y a plusieurs années. Si je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation, je crois en revanche que j'ai beaucoup de chance avec la mienne!

Leave A Reply