Critique Marie Stuart, Reine d’Écosse : deux reines dans un monde d’homme

0

Que vaut cette énième adaptation de la vie de Marie Stuart ? Aux commandes de cette version : un scénariste habitué à la politique, Beau Willimon (House of Cards) et un casting féminin de premier plan (Margot Robbie et Saoirse Ronan).

Grande habituée des films historiques sur sa vie, Marie Stuart continue de fasciner les romanciers et les cinéastes. Dans cette adaptation réalisée par Josie Rourke, l’autre reine anglaise aux côtés d’Élizabeth, est portée en martyr de la cruauté masculine… Quitte à devenir manichéenne dans son propos.

Puissant mais peu subtil

Tout d’abord, on note la qualité de la mise en scène qui donne vie à ce petit monde du XVIe. En construisant un récit autour des deux reines et un parallèle entre-elles, Josie Rourke réussit à décrire justement la difficulté d’être une femme – qui plus est reine – dans un monde formaté par les hommes, principaux maîtres du pouvoir si l’on exepte ces deux souveraines. Il n’est pas étonnant de voir le nombre d’adaptations de cette histoire lorsqu’en en découvre les sursauts narratifs. Ce jeu de pouvoir est âpre et sans pitié, emportant tout sur son passage, que ce soit l’amour fraternel ou l’amour tout court.

Par contre, cette volonté d’aborder le récit d’un point de vue purement feminin vs masculin apporte son lot de défauts. Contrairement aux hommes qui l’entourent, Marie Stuart ne fait rien de « moralement condamnable » tout au long du film. Lorsque Élizabeth montre sa sévérité, l’acte est justifié par une phrase lapidaire du style « je suis plus un homme qu’une femme ». Il est dommage d’aborder la thématique de manière aussi manichéenne. D’ailleurs à partir du moment où on comprend cela, tous les hommes – sans aucune exception – deviennent de purs salauds, faibles ou fourbes. On veut bien croire en la dureté de l’époque, mais l’ensemble veut tellement bien faire dans la manière d’adorder sa thématique qu’il en devient peu subtil. Ceci étant dit, le film ne perd pas totalement de son intérêt et propose au final des portraits fascinants de deux reines qui ont marqué l’Histoire.

Marie Stuart, Reine d’Écosse sort le 27 février 2019.

Advertisement
(Visited 1 times, 3 visits today)

Avis

6,5 Pas mal !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.