[Critique] Lucifer S01E01 : Californiconstantine en vacances

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après Californication, Tom Kapinos signe une autre série politiquement incorrecte avec un Lucifer en vacances où les stéréotypes s’enchainent à tire-d’aile et viennent gâcher la fraicheur démoniaque de cette nouvelle série policière iconoclaste.

Lucifer (Tom Ellis), lassé de son rôle infernal, vient prendre des vacances à L.A. tout en filant un coup de main à une jolie détective (Lauren German) alors que les enfers demeurent vacants.

Réalisé par Len Wiseman (Underworld) et adapté d’après le personnage des comics The Sandman et Lucifer, la série de la Fox nous offre un anti-héros sympathique doublé d’une BO rock’n’roll magistrale. Tom Ellis charme le spectateur et le show avec son anglais et sa désinvolture de beau-gosse ténébreux, assénant vannes, sourires carnassiers et contraintes télépathiques à la louche. Un diable style Constantine, bouffon et prétentieux qui sirote du sky en draguant des starlettes.

C’est là où le bas blesse. Cet ersatz de Californication et d’iZombie bouclé souffre de son côté gentil, faisant passer Lucifer pour un garnement en pleine crise d’adolescence. Aucune emprise sur les pêchés, donc on ne parle que de cul, mais ça baise hors champ. Le show pâtit de sa classification tout public et ça manque de peps.
Du déjà vu ? Hell yeah !

Lucifer est diffusé en ce moment sur la Fox.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.