[Critique Livre] L’Analphabète qui savait compter et charmer

Soweto, apartheid, orpheline. Voilà le contexte dans lequel Nombeko Mayeki évolue, et l’enfant semble destiner à vivre et mourir dans l’indifférence totale. C’était sans compter sur le hasard, les capacités de calcul hors norme de la jeune fille, et sur la pointe d’opportunisme qui l’anime.

Dans L’Analphabète qui savait compter, Jonas Jonasson nous entraine dans les multiples péripéties de Nombeko, à la fois drôles, décalées et complètement ubuesques. L’auteur nous fait voyager de l’Afrique du Sud à la Suède, et on rencontre dans cet ouvrage aux faux airs de « road trip » des personnages plus loufoques les uns que les autres.

Si on a une légère impression de déjà vu quant au « Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire« , l’ensemble reste tout de même frais grâce à l’humour et à la force de conviction de Jonasson qui nous présente des actions semblant absurdes et qui forment pourtant un ensemble parfaitement cohérent. Un roman qui met de bonne humeur, à découvrir absolument.

L’Analphabète qui savait compter est sorti le 17 octobre 2013, aux éditions Presses de La Cité.

Avis

7 À dévorer
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply