[Critique Blu-Ray] Secret d’état, journalisme noble

Plutôt que de copier-coller le ressentiment éprouvé lors de sa sortie salles par notre rédacteur en chef, l’auteur de ses lignes aimerait réhabiliter un long-métrage ignoré pour son apparente froideur. Une caractéristique qui empêche Secret d’état d’atteindre la noblesse à laquelle il prétend et qu’il touche malignement du doigt.

Clairement, la première des deux parties du récit s’avère la plus classique. On y découvre un journaliste d’un quotidien local sans prétention découvrir les arcanes ensevelies d’un véritable secret d’état, à une époque où une investigation journalistique conduisait à faire sortir des gonds les officieux. Efficace à défaut d’être trépidant, le récit comme sa mise en scène captent avec droiture les faits.

Pourtant, lorsque Gary Webb pense atteindre un prestige que son statut n’aurait jamais du lui convier, une âpre et douloureuse descente d’escaliers s’amorce. Celle-ci ne lâche jamais le point de vue de Jeremy Renner, impeccable dans les deux positions qu’il aborde. Et dans son dernier tour de piste amer, lorsque le journalisme muselé commet l’erreur d’avoir été humain, ne reste plus que le squelette de notre lâcheté universelle.

Secret d’état sort le 26 Mars en DVD et Blu-Ray.

Avis

7.4 A découvrir

Une fois de plus, Metropolitan nous offre un traitement de premier choix pour un relatif échec commercial. Sur le Blu-Ray ici testé, l’image légèrement granulée présente une définition optimale et des chaudes couleurs pimpantes qui permettent de plonger dans l’époque dépeinte. La partie sonore n’est pas en reste avec deux canaux en DTS Master Audio puissants pour un film qui use peu d’effets surrounds tonitruants.

Du côté des bonus, si un commentaire audio du réalisateur parcourt le long-métrage et que de sympathiques scènes coupées nous sont offertes (dont un échange intense avec Barry Pepper), le reste tient profondément du département marketing. Les featurettes - par leur propos consensuels et leur durée (deux minutes) – ne creusent en rien les divers choix opérés. Reste les bandes-annonces.

  • Film 7.5
  • Image 9
  • Son 8
  • Bonus 5
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply