[Critique] Blood Drive saison 1 : le bordel nanaresque assumé

0

Blood Drive ne plaira pas à tout le monde et tant mieux, ce n’est pas le but. Durant 13 épisodes, la série se sera offerte une plongée exhaustive dans le Grindhouse avec un plaisir non dissimulé.

Le grand déballage. On le sentait venir dès le pilote , le show n’avait pas l’intention de se cantonner à

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 89 times, 1 visits today)

Avis

8 Drôle et sanglant
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !