[Critique] 120 Battements par minute, jusqu’à bout de souffle

0

120 battements par minute de Robin Campillo dépeint les actions d’un groupe d’activistes dans la lutte contre le SIDA au début des années 90.  Il y a des films qui vous prennent à la gorge dès le début et qui ne vous lâchent plus, celui-ci

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 310 times, 2 visits today)

Avis

9 Pépite !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !