10 signes qui prouvent que tu es un vrai fan de ciné

0

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui continue à lire ces lignes en se demandant où on veut en venir, et ceux qui se sont directement dit : « Ça, c’est le début de la réplique de Le bon, la brute et le truand ». Et parce que tu fais partie de la deuxième catégorie et que tu es un cinéphile, un vrai, tu te reconnaîtras forcément dans ce qui suit.

Tu connais les répliques par cœur

C’est évident puisque tu fais partie de la seconde catégorie voyons ! Le fan de ciné se reconnaît facilement par sa capacité à tenir une conversation qu’en répliques de films et qu’il rêve d’appeler son fils Luke pour lui dire constamment qu’il est son père (ce qui fera sûrement sombrer le gamin du côté obscur tôt ou tard).

Tu sais reconnaître les remakes

Quand on te parle d’un remake de Scarface, tu es le premier à dire que celui avec Al Pacino était déjà un remake. Ce qui ne t’empêche pas de les apprécier parce que franchement, il faudrait être fou pour préférer La Totale ! à son pendant américain True Lies.

Tu as en tête toutes les filmographies

Quel film de Ridley Scott préfères-tu : Alien, Blade Runner ou Argo ? Si tu ne vois pas de problème dans cette question, sors d’ici tout de suite ! Plus dur maintenant : quel est le premier long-métrage du réalisateur danois Thomas Vinterberg ?

Tu es un collectionneur

Outre tes 3 bibliothèques consacrés uniquement à tes DVD / Blu-ray et même VHS (pourquoi pas), tu collectionnes tout ce qui tourne autour de tes films préférés. Objets cultes, bouquins sur le cinéma, et même un faux Oscar (pour faire comme Rachel dans sa douche), on sait toujours quoi t’offrir pour ton anniversaire ! D’ailleurs, voici une liste de cadeaux pour les fans de ciné, juste au cas où.

Tu regardes les films en VO (ou pas)

Tu ne jures que par les longs-métrages en version originale et évidemment, tu es devenu bilingue à force (du moins c’est ce que tu racontes). Sauf qu’en vrai connaisseur, tu sais aussi reconnaître un bon doublage et que Last Action Hero se regarde obligatoirement en version française !

Tu sais que La Nouvelle Vague ne parle pas de surf

Si on te dit Truffaut, Godard, Rivette, tu nous réponds… ? Évidemment, tu as revu les films de La Nouvelle Vague cent fois et pour toi on n’a jamais fait mieux depuis. Ce qui n’est pas totalement vrai, mais pas totalement faux non plus.

Tu es une bible sur les anecdotes de tournage

Qui a couché avec qui entre deux prises, qui ne supportait pas jouer avec qui, comment tel effet spécial a été fait… c’est bien simple, si on veut savoir un truc sur un film, c’est toi qu’on vient voir. D’ailleurs tu t’es maté tous les bonus sur les galettes Star Wars cinquante fois.

Tu as ton propre vocabulaire

Travelling avant, plan-séquence, tu maîtrises le vocabulaire de pro et tu perds facilement tes interlocuteurs qui n’y connaissent rien. Mais la langue du septième art n’est-elle pas la plus belle qui soit ?

Tu as pleuré quand Léo a eu son Oscar

Alors déjà que tu avais pleuré quand il est mort dans Titanic, tu as remis ça lorsqu’il a enfin eu son Oscar ! Même si tu sais que, franchement, ce n’était pas pour The Revenant qu’il le méritait.

Tu passes ta vie au cinéma

N’est-ce pas la raison principale au final ? Tu es capable de te faire des marathons dans des salles obscures le week-end juste pour ne rien rater, même pas le dernier Jamie Foxx dont tu aurais pu te passer. Tout le monde le sait, tel un vampire, le cinéphile craint les trop fortes expositions au soleil.

Advertisement
(Visited 55 times, 5 visits today)

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !