[Critique] X-Men : Days Of Future Past – Professeur Singer

Dans Days of Future Past, le véritable « Professeur » n’est pas celui qu’on croit. Après deux épisodes loin de ses X-Men, Bryan Singer (X1 et X2) revient derrière la caméra et rétablit son univers en un tour de main.

Pourtant le projet de base semblait voué à l’échec. Relancer la machine mutante et relier les anciens opus avec la nouvelle saga initiée par Le Commencement, le tout via la mécanique casse-gueule du voyage dans le temps. Avec une facilité déconcertante, le Professeur Singer accomplit l’exploit, maîtrisant son sujet de bout en bout. Il aime ses personnages et le prouve : Michael « Magneto » Fassbender gagne en puissance, Mystique retrouve son jeu de jambes et même Quicksilver, le petit nouveau, accapare l’écran le temps d’une scène mémorable.

En bon maître d’école, le réalisateur récompense ou punit ses prédécesseurs. Ainsi Matthew Vaughn (Le Commencement) se voit félicité par la réutilisation de sa création, Singer se contentant de colmater les brèches narratives et d’y incorporer sa mythologie. Quant à Brett Ratner (L’Affrontement final), le Professeur lui attribue le bonnet d’âne et s’amuse à torpiller son œuvre. Days Of Future Past démontre avec brio que quand il s’agit d’X-Men, il n’y a qu’un seul maître à bord.

X-Men : Days Of Future Past sort le 21 mai 2014 sur nos écrans.

Avis

9 Monumental
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply