[Critique] The Raid 2, la vitesse supérieure

The Raid 2, aussi intitulé Berandal, n’est pas que la suite du phénomène The Raid, qui avait popularisé l’art silat à travers le monde. Il est d’abord le projet originel de Gareth Evans, ce britannique parti en Indonésie pour réaliser le cinéma d’action que l’Occident maîtrise si mal. Un projet à l’ambition décuplée.

Multipliant les personnages, The Raid 2 élargit son histoire pour se plonger dans les saloperies de son pays et se fait affronter deux pègres, dont l’affrontement se durcit suite à un rejeton en mal de pouvoir. Tout cela s’avère tour à tour judicieux puis très bavard, surtout qu’Evans fait appel à de nombreuses figures usées jusqu’à la moelle, sauvées de la noyade par un casting impeccable et une science du cadre qui émerveille.

Car les véritables stars de ce projet, c’est bien sa mise en scène et ses chorégraphies, parmi les plus ambitieuses vues sur pellicule. De plans-séquences en cascades filmiques improbables, Evans sublime l’art silat et décuple son ultra violence dans des affrontements à l’ampleur inédite. Mais c’est le savoir-faire absolu du montage qui prouve combien Evans est un réalisateur, pas un faiseur d’action neuneu. Ce qui, en ces temps d’hypertrophie du marché américain, rend The Raid 2 d’autant plus mémorable.

The Raid 2 : Berandal sort le 23 Juillet 2014 dans les salles françaises.

Avis

8 Sanglant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply