[Test] Never Alone sous les spots des aurores boréales

Showing 1 of 1

Never Alone est un jeu de plate-forme jouable à deux en coopération. Nuna, une petite fille inuit, part découvrir l’origine du blizzard qui ne cesse d’assaillir son village. Un renard blanc blanc lui porte secours et l’accompagne tout le long de son périple, faisant appel aux esprits pour l’épauler.

Au niveaux des graphismes, Never Alone s’inspire des gravures inuits sur os ou ivoire, dévoilant une ambiance originales et de jolis tableaux poétiques. Malheureusement les cinématiques ne conservent pas toujours cette pattes et navrent par leur peu de détails. De même, malgré une jolie bande-son, les sous-titres contiennent quelques fautes. Une excuse impardonnable lorsque le jeu, comme ici, propose une approche pédagogique.

Tout au long du parcours on découvre en effet de petits documentaires et des illustrations très instructifs sur la culture inuit. Insérés comme des bonus à découvrir, ils s’intègrent parfaitement au gameplay. Ce dernier se compose de puzzles à la difficulté croissante, plutôt bien pensés pour la coopération. Ils frustrent cependant par moment à cause du manque de précision.

Never Alone propose un côté ludique très intéressant, un univers attrayant et enrichissant. Un petit opus de 5 ou 6 heures environ qui berce agréable de son conte.

Avis

6.9 Bon

Never Alone est sorti le 18 novembre sur PC et le 26 Novembre 2014 sur PS4 et XO.
Test réalisé sur PS4.

  • Graphismes 6
  • Son 7
  • Gameplay 7.5
  • Durée de vie 6
  • Multijoueur 8
  • User Ratings (0 Votes) 0
Showing 1 of 1

About Author

Ida Gonthier

Leave A Reply