Test Dragon Ball FighterZ : le jeu de baston de la décennie !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Attention, le mode online de Dragon Ball FighterZ n’étant pas encore accessible, ce test n’en tient donc pas compte.

Là tu te dis : « Ils en font un peu trop dans le titre non ? ». Alors premièrement, Dragon Ball FighterZ est non seulement LE jeu de combat de la saga, mais on n’a pas pris un tel pied depuis dix ans. Deuxièmement : notre maman dit qu’on a toujours raison.

Du newbie au hardcore gamer. Le titre d’Arc System Works se montre incroyablement accessible, notamment via des auto-combos dévastateurs lancés d’une simple touche. De quoi permettre à n’importe qui d’être pris tout de suite dans le dynamisme de ces combats ultra rapides. Pour le joueur pro, Dragon Ball FighterZ recèle de nombreuses subtilités qui risquent d’en faire un must-have sur la scène d’eSport puisque la maîtrise des contres, des enchaînements et des caractéristiques des personnages (portée, vitesse, puissance, etc.) demandera pas mal de pratique.

Un jeu travaillé. Si on peut se plaindre d’une musique pas toujours adaptée et d’un mode histoire oubliable, on note néanmoins l’incroyable effort des développeurs pour nous plonger dans l’ambiance de la saga culte. La réalisation, les graphismes en 2.5D, les voix et les bruitages rendent parfaitement hommage à l’univers. Tant pis si les modes de jeu n’innovent pas, tant le plaisir dans ces affrontements en 3vs3 est jouissif.

Pensé pour tous et incroyablement fidèle, Dragon Ball FighterZ va devenir incontournable !

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.