[Test] Dishonored : la perle d’Arkane Studio

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Complot, honneur déchu, gameplay ouvert et une ambiance qui prend aux tripes. Dishonored nous propose un melting pot de ces expériences et il le fait bien.

Déshonoré. Dès les premières minutes de jeu, le titre annonce la couleur et nous plonge dans l’ambiance à grand coup de trahison. Classique me direz vous ? Certes, cependant cela fonctionne plutôt bien et annonce un scénario traité de manière simple et efficace. L’ambiance n’est pas sans rappeler un certain Bioshock ou encore Half life 2 dans les éléments de mise en scène. Du très bon travail.

Ne perdons pas la face. Le level design nous offre la possibilité d’agir comme bon nous semble. Infiltration pacifique ou assassinats brutaux ? Utilisation de pouvoirs ou d’armes classiques ? Ce sera au joueur d’en décider. La rejouabilité du titre très grande, nous propose deux dénouements différents selon nos actes. La fin victorieuse ou chaotique. On pourra tout de même noter un déséquilibre avec certains pouvoirs qui rendent la progression un peu trop simple par moments.

Si vous avez aimé Deus Ex, Half Life 2 ou Bioshock ce titre vous rappellera de très bons souvenirs. Pour les autres, il vous en fabriquera de nouveaux !

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.