Test Bravely Default II, un RPG à installer bravement par défaut ?

La jeune série Bravely Default, conçue initialement sur Nintendo 3DS, souhaitait être l’héritier du J-RPG à l’ancienne. Après deux épisodes excellents mais tout de même perfectibles, les développeurs de chez Claytechworks Co. Ltd. et Team Asano ont préféré partir d’une nouvelle histoire tout en reprenant les éléments clés de la licence. La bravoure des studios est-elle à la hauteur de nos espérances ? Réponses dans ces quelques paragraphes.

Bravely Default II, un scénario captivant

Seth, principal protagoniste de cet épisode, se réveille sur une plage inconnue après le naufrage de son navire. Il est sauvé par la princesse Gloria et son protecteur, Sloan. Comme tu le constates, l’introduction ne se veut clairement pas originale et dégouline d’un classicisme sans précédent. On serait même tenté de croire que le scénario accumule les intrigues soporifiques et lourdes de niaiseries comme les premiers épisodes. Il n’en est rien… enfin presque.

© Square Enix

On sent que les développeurs ont essayé de donner une certaine profondeur aux différents personnages, un background plus poussé. De même pour le scénario, qui traite de thématiques plus graves et plus matures, leitmotivs poignants faisant échos à la dure réalité. La mise en scène s’avère très théâtrale, plaçant les personnages sur une pièce statique décorée. Cependant, on aurait aimé un peu plus de vivacité chez nos héros lors des dialogues, soit dit en passant…

L’art dans toute sa splendeur

Il est vrai que, graphiquement, Bravely Default II n’exploite pleinement pas les performances de la Switch. Ce n’est pas toujours très joli, les ralentissements existent voire coexistent avec les chutes de framerate qui viennent ternir le tableau. Cette œuvre reste pourtant magnifique, grâce à une direction artistique époustouflante, qui émerveille nos pupilles à chaque nouvel environnement découvert. Chacun pousse à avancer dans l’espoir de prendre une nouvelle claque artistique (mais pas visuelle).

© Square Enix

Là où la joue droite s’en ai prise une bonne, la gauche se prend un excellent revert. Revo, compositeur musicale de la Team Asano, nous délivre de superbes mélodies qui enivrent, tel le plus pur des alcools. Étonnants à souhait, ces morceaux resteront un long moment dans nos têtes. On ne peut que féliciter et remercier Revo pour cette composition magistrale !

Ils sont de retour… par tour !

L’intérêt du gameplay de Bravely Default II réside dans l’utilisation des différentes classes (au nombre de 24) obtenues tout au long de l’aventure, en acquérant des astérisques, tenus par les nombreux boss. Le système de combat au tour par tour brille grâce aux mécaniques Brave / Default qui te permettent d’emmagasiner des tours (jusqu’à 4 actions maximum) et de balancer toute la sauce sur les adversaires.

© Square Enix

Il se révèle primordial de trouver une parfaite synergie entre toutes les classes (sachant que tu peux avoir une classe principale et secondaire) pour venir à bout des ennemis les plus coriaces. Les stratégies sont de mises et la réflexion atteint son paroxysme : un système de combat des plus aboutis et passionnants.

Le farming aurait pu être laborieux mais les développeurs ont eu l’idée de remettre la possibilité d’accélérer la cadence en combat, les rendant bien moins fastidieux. Une excellente nouvelle, sachant que les niveaux et les classes mettent du temps à augmenter.

Bravely Default II n’est certes pas exempt de petits défauts mais émerveille tout au long de son aventure.

Avis

9.0 Sublime !

Bravely Default est disponible depuis le 26 février 2021 sur Nintendo Switch.
Jeu testé sur Nintendo Switch.

  • Graphismes 8
  • Bande-son 10
  • Durée de vie 9
  • Gameplay 10
  • Scénario 8
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Jeune padawan en quête de nouvelles aventures rocambolesques, j’ai été bercé par les jeux vidéo avant même de savoir marcher. Amateur d’action, d’aventure, d’horreur et de RPG en tout genre, je ne boude pas pour autant les autres catégories videoludiques qui regorgent d’idées originales.

Leave A Reply