[Test] Berserk and the band of Hawk, que vaut l’adaptation vidéoludique ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sorti initialement en manga à la fin des années 80, Berserk a su charmer le public japonais grâce à son univers dark fantasy. Mature, sanglant et malsain, il n’en fallait pas plus pour titiller leur curiosité. L’adaptation vidéoludique s’avère t-elle fidèle à l’original ?

Amour, gore et beauté. Qu’on se le dise, Berserk and the band of the Hawk ne dénature pas l’œuvre de base. Les environnements sont plutôt bien travaillés, les éléments du décor ne font pas tâche et l’hémoglobine jaillit de part et d’autre. On apprécie le spectacle sanguinaire qui s’offre à nous. Quant au scénario, il reprend les grandes lignes du manga sans forcément entrer dans les détails. Utile pour les connaisseurs, moins pour les nouveaux joueurs…

Gameplay classique mais efficace. En tant que muso, la formule est inchangée. On défonce les ennemis par milliers, on déglingue les mini-boss à la pelle et on sauve ses miches comme on peut. La prise en main se révèle aisée et le système de niveaux permet de développer, diversifier le gameplay via de nouveaux combos. On ne s’ennuie pas et on s’étonne même de voir le temps défiler à la vitesse de la lumière. Très bon signe !

En conclusion, Berserk and the band of the Hawk ne surprend pas mais s’avère terriblement efficace.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.