[Critique] Shotgun Stories, l’avant-Mud au titre trompeur

Disons-le d’emblée, Shotgun Stories n’a ni la froide tension de Take Shelter, ni l’humanisme lyrique de Mud. Il s’appuie sur une structure narrative simplifiée à l’extrême (la mort d’un homme entraîne une lutte entre deux fratries d’enfants) et avance d’un pas doucereux qui frôle une certaine platitude. Sauf que ce film est le premier de Jeff Nichols, ce qui en soit est déjà beaucoup.

Pétri d’une humanité assourdie par les us et coutumes de ses habitants, Shotgun Stories est un film qui jongle avec les clichés propres au sud étatsunien sans jamais y tomber, et ce par le seul salut d’une mise en scène qui fuit tout pathos. On perçoit bien tout l’amour que porte Nichols à ses personnages dont les rêves sont six pieds sous terre du réel, effet souligné par de subtiles compositions de cadre à la forte puissance évocatrice.

Nul besoin de déblatérer ni d’alourdir l’intellect, il suffit de laisser respirer une tragédie aux composantes simples mais riches, soutenu par un casting du terroir d’où émergera le formidable Michael Shannon. Une mise en bouche idéale en somme avant l’immense Mud.

Shotgun Stories est sorti le 2 Janvier 2008 dans les salles françaises.

Avis

7.5 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply