[Test Blu-Ray] Les Opportunistes, juste maxime

Véritable tsunami dans son Italie d’origine (7 oscars locaux à la clé), Les Opportunistes suit deux familles aux richesses contraires 6 mois avant l’événement qui va bouleverser leur existence. Reprenant à son compte le roman dont il tire sa matière (Le Capital Humain), le long-métrage se penche sur trois de ses personnages via trois chapitres, chacun reprenant l’histoire à son point initial.

Une formule quelque peu risquée pour un sujet propice à tous les raccourcis, de la lutte des classes aux aspirations brisées. Sauf que Paolo Virzì, son réalisateur, a l’intelligence de conduire son récit de manière mesurée et évite (souvent) l’écueil du pathos en donnant à chaque protagoniste du contraste. Les comédiens qui les incarnent épousent cette idée par une interprétation générale impeccable, Bruni-Tedeschi en tête.

On suit donc cette histoire avec un intérêt certain, se rappelant la maxime d’un bonheur sans argent. Une évidence qui fait aussi défaut à un film manquant de mordant, déroulant son intrigue avec justesse mais sans l’étincelle qui aurait fait des Opportunistes autre chose qu’un bon film.

Les Opportunistes sort le 07 Avril 2015 en Blu-Ray et DVD.

Avis

6.8 À découvrir

Sur un plan purement technique, Les Opportunistes sort dans une édition Blu-Ray soignée. Des couleurs éclatantes des nombreux matchs de tennis aux plongées nocturnes meurtrières, rien n'échappe à cet excellent transfert. Deux pistes DTS HD 5.1 italienne comme française se tirent la couverture. Notre conseil ne pourra aller que vers la version originale, pleine du charme originel d'une comédie dramatique typiquement italienne.

Les bonus ne donnent guère le sourire. Si la seule scène coupée présentée ici est à la fois longue et relativement intéressante dans son contenu, sa piètre qualité n'en fait pas une indispensable expérience. Un clip signé The Jackie O's Farm intitulé I'm Sorry achève de compléter cette édition, avec l'indispensable présence des bandes-annonces promotionnelles. Pas un module sur le tournage ou une seule interview, voilà qui se montre regrettable.

  • Film 7
  • Image 9
  • Son 8
  • Bonus 3
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply