[Critique Théâtre] Tous les m’aimes, une comédie qui n’arrive qu’aux autres

L’amour est une notion qui recouvre une multiplicité de sens et d’expressions, variant selon le caractère particulier de chacun. Pourtant, tous se le remémorent comme un rêve tempétueux mais coloré, où la sensation de voltige le dispute à l’immobilité la plus cruelle.

C’est ces deux champs de tous les possibles que l’on retrouve dans Tous les m’aimes, pièce inventée par Michel Lopez et interprétée par une troupe de jeunes comédiens à l’énergie débordante. Un quatuor qui nous font vivre le hasard des trouvailles amoureuses, leurs détours comiques comme leur issues parfois tragiques, dans une logique alternée qui fait fi de l’espace restreint du théâtre avec malignité.

Car l’auteur s’assure également la mise en scène (en partage avec Caroline Archambault) et crée un cadre où l’inventivité poétique (scénique) va dans le sens d’une écriture vive et alerte. On se laisse alors conduire par l’énergie des comédien(ne)s avec délectation, avant un dernier tour final à l’implacable acuité, là où les sentiments n’ont plus les moyens de couler sous les ponts.

Tous les m’aimes, une découverte théâtrale à aller voir au Centre d’animation Tour des dames à Paris le 5 Juin 2014 et dès le 5 Juillet 2014 au Théâtre Carnot d’Avignon.

Avis

8 A découvrir
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply