[Critique] Le Hobbit 3 : il était une fin

Une page se tourne. Treize ans et six films plus tard, Peter Jackson achève enfin l’oeuvre de Tolkien, non sans y mettre un peu de la sienne au passage. Le Hobbit 3 : La Bataille des Cinq Armées conclut l’aventure de Bilbon en Terre du Milieu, laissant derrière lui un trésor, des cadavres et des larmes.

Un troisième long-métrage pour une ambiance radicalement différente de ses prédécesseurs. Ce chapitre se positionne comme une sorte de rejeton assumé du Retour du Roi, laissant le souffle épique du combat prendre l’ascendant sur la dramaturgie, quitte à en recopier quelques séquences. Le fan service se montre à ce titre particulièrement appuyé, n’hésitant pas à flirter avec la surenchère de clins d’oeil. Facile ? Assurément. Plaisant ? Complètement !

Ce Hobbit 3 accuse pourtant des défauts rédhibitoires de la trilogie : un CGI omniprésent accompagné d’une maladresse narrative. La pilule passe toujours mal, mais elle s’oublie vite derrière un déluge d’action chorégraphié et l’ampleur des scènes se jouant devant nous. Un épilogue comme on les aime.

Le Hobbit 3 : La Bataille des Cinq Armées sort le 10 décembre 2014.

8.5 À voir absolument
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply