[Critique] Last Days of Summer : un amour contrarié

Jason Reitman, réalisateur de Juno, In the Air ou encore Young Adult, nous revient en adaptant à l’écran le roman Long week-end de Joyce Maynard : Last Days of Summer. Habitué des comédies acides à la verve bien écrite, le cinéaste fait le grand écart et nous plonge dans un mélodrame quasi muet.

Les fans de Reitman risquent d’être déboussolés au premier abord. Fini l’humour, le film se prend au premier degré avec la lourdeur dramatique propre au genre. Sans grosses prises de risque, cette première incursion se montre assez académique en terme de mise en scène. Il nous présente à la fois une œuvre classique et classieuse, sortant peu des sentiers battus, mais se laissant regarder avec un certain plaisir.

Le réalisateur nous prouve qu’il peut se diversifier en nous offrant en prime une photographie magnifique et un immense duo de comédiens en la présence de Josh Brolin et la toujours éblouissante Kate Winslet. Une jolie tentative de Reitman, mais qu’on espère malgré tout rare, tant son côté mordant nous manque quand même un peu.

Last Days of Summer est sortit le 30 avril 2014.

Avis

7.0 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply