Gotham, pilote droit dans le mur

Fait étonnant que de constater la pauvreté à plusieurs niveaux qui caractérise le pilote de Gotham, nouvelle grosse production sérielle de la Fox. Il suffit d’en prendre pour témoin le soin apporté autant à l’adaptation de comics qu’à une industrie de la télévision florissante, deux facteurs qui laissaient au moins dans l’expectative d’un certain contrôle qualité.

Sauf que Gotham, qui narre les débuts du commissaire Gordon et une ragougnasse d’autres piliers du DC Comics (Le Pingouin, Poison Ivy, Bruce Wayne), semble avoir été produit par un traitement de texte industriel. Preuve en est ces échanges dialogués mâchoires serrées et punchlines du pauvre en avant, montés dans la plus grande confusion et visant à une économie du vide.

Comme aucune direction artistique ne semble présider ici, Gotham est filmé dans des décors pseudo-réalistes dénués d’imagination où toutes les ruelles pluvieuses se ressemblent. La photographie ne parvient pas à poser d’ambiance singulière alors qu’un casting charismatique doit jouer avec une pauvreté de caractérisation (excepté le futur Pingouin, incroyable). Reste un charme inhérent à la bande-dessinée d’origine qui donne surtout envie de se repasser les célèbres adaptations que tout le monde connaît déjà.

Avis : 3/10

Diffusé hier sur la FOX, le pilote de Gotham sera disponible sur le service My TF1 VOD ce soir même.

About Author

Avatar

Leave A Reply