[Critique] Evasion ratée pour Stallone et Schwarzenegger

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Hormis quelques boutades dans la franchise Expendables en compagnie de leurs collègues, les deux figures de proue du cinéma d’action des eighties ne s’étaient pas encore crêpé le chignon dans un film bien à eux. Évasion nous offre enfin la rencontre Sylvester Stallone / Arnold Schwarzenegger. Un peu trop tard ?

Prenez un épisode de Prison Break (première saison) et remplacer le tatoué Wenthworth Miller par Sly le bodybuildé et vous obtenez, à quelques détails insignifiants près, la même tambouille. À la différence que si l’un se portait à merveille sur le petit écran, l’autre n’a pas grand-chose à faire sur grand. Un scénario convenu, une mise en scène sans saveur ni odeur et un manque de rythme rédhibitoire, le réalisateur Mikael Hafstrom (Le Rite) se contente du minimum, s’appuyant sur ces deux stars pour faire le reste.

Manque de chance, le duo d’actioners ne produit pas de miracle. Schwarzy joue sur une palette d’expression assez limitée et Sly, lui, n’en sort aucune. Peu crédible dans le rôle d’as de l’évasion, l’ex Rocky Balboa laisse de marbre. Si la réunion créée tout de même son petit effet, elle aurait eu bien plus sa place au rayon Direct-to-Vidéo.

Evasion est sorti au cinéma le 13 novembre 2013

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.