Un éditeur Steam attaque en justice des joueurs mécontents

Valve, la société détentrice de Steam, a bannit l’éditeur américain Digital Homicide Studios suite à sa plainte déposée à l’encontre de 100 utilisateurs ayant laissé des commentaires négatifs sur ses jeux.

En mars, le youtuber Jim Sterling avait déjà été trainé en justice pour des raisons similaires. 15 millions de dollars de dédommagement lui étaient réclamés. « Digital Suicide » a même lancé une campagne de financement pour obtenir un soutien extérieur.

Lorsqu’une centaine d’utilisateurs Steam ont créé le groupe Digital Homicides Poop Games, le studio n’a pas hésité, réclamant 18 millions de dollars. Seuls les pseudos étant visibles, il a demandé à Valve de llui transmettre les données personnelles manquantes. Vendredi, Valve a retiré l’intégralité des contenus de la firme de sa plate forme (exceptée sa page). Un représentant explique à Polygon : « Valve a arrêté de faire affaire avec Digital Homicide en raison de son hostilité à l’encontre de Steam. »

 

About Author

Co-créatrice d’ITC, grand manitou « Support » du site, toujours prête à soutenir ses « ADC » ou ses rédacteurs, elle encourage de la même manière, corps et âmes, les meilleurs jeux vidéo, qu’ils soient AAA ou petites productions sans prétention. Elle se réserve toujours quelques cartouches pour les baratineurs et les fautes d’orthographes.

Leave A Reply